OL : Aulas conforte Génésio et se paye Gonalons

Voir le site Téléfoot

Jean-Michel Aulas
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-05-16T14:16:01.341Z, mis à jour 2017-05-16T14:16:02.695Z

A une journée du terme du championnat, Jean-Michel Aulas a convié la presse pour faire le point sur la saison compliquée de l'OL. S'il a conforté Bruno Génésio dans ses prérogatives, son capitaine Maxime Gonalons n'a pas été épargné par ses critiques.

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a indiqué mardi qu'il "n'avait aucun doute que Bruno Genesio reste" l'entraîneur du club rhodanien la saison prochaine.

La Quotidienne du 15/05 : Ben Arfa de retour à Nice ou Lyon ?

"Bruno (Génésio) peut s'inscrire dans la durée"

Vingt-et-une défaites, une quatrième place en championnat décevante, une élimination en demi-finale d'une C3 qui lui tendait les bras et surtout des prestations nettement moins abouties que la saison passée : Jean-Michel Aulas, qui avait convié la presse ce matin, avait des choses à dire et des réponses à apporter après un millésime 2016/2017 très décevant. Et c'est le cas Bruno Génésio, cible des critiques par les suiveurs du club, qui a été abordé en premier. "Personnellement, je trouve que Bruno a les caractéristiques pour s'inscrire dans la durée, a déclaré  le président de l'OL, interrogé sur l'avenir de son coach. On n'est pas parti pour changer de coach, la décision n'est pas définitive, elle le sera après le Conseil d'Administration. (...) J'écoute ce qui se dit. Un Conseil d'Administration se réunira après le match de Nice, et qui prendra une décision, avec l'apport de mes conseils. On n'a pas pris de décision définitive." "Personnellement, je n'ai aucun doute sur le fait qu'il soit là la saison prochaine, a-t-il toutefois déclaré après 45 minutes de conférence de presse. J'ai réuni le comité de gestion hier (lundi, ndlr), il pense la même chose que moi."

Aulas en veut à Gonalons...

Si le président lyonnais a apporté son soutien à son entraîneur, il s'est montré moins protectionniste avec certains de ses joueurs. C'est le cas avec Maxime Gonalons qui déclarait en fin de semaine dernière : "Il me faudra des garanties sur l’avenir. Il y aura des discussions. On se mettra autour d’une table comme on l’a toujours fait. Ce seront des négociations importantes. Je ne veux pas rester à Lyon si les ambitions sont à la baisse. Et on trouvera la meilleure solution. J’ai besoin d’avoir des ambitions en face de moi." Les interrogations soulevées par le capitaine sur son avenir n'ont toujours pas été digérées.

...qui ne sera pas prolongé

A un an de sa fin de contrat, l'international français ne se verra pas proposer de prolongation cet été.  "Max est capitaine, il n’est pas tout jeune. Il a refusé de partir dans un club ambitieux (Naples) qu’on avait traité à la demande de ses agents. Et aujourd’hui, il se permet de dire qu’il ne sait pas s’il ne doit pas aller dans un club ambitieux. L’OL n’est pas ambitieux ? On est le deuxième club français en termes d’indice UEFA. On a investi 500 M€ pour les joueurs. On a 300 M€ d’actifs. On n’est pas ambitieux ? Ce n’est pas une rupture. Pour tout vous dire, il m’a appelé le lendemain pour s’excuser. C’est Bernard (Lacombe) qui dit : “c’est qu’au tarot qu’on s’excuse”." Avant d’ajouter que ces propos pourraient clairement remettre en cause son futur à l’OL. "Bien sûr. Je ne suis pas prêt à m’en séparer. C’est lui qui dit qu’il regardera les offres d’autres clubs. J’ai le droit de dire que ça m’a fait beaucoup de peine. En tout cas il n’aura pas de prolongation cette année, ça, c’est clair."

Plus d'actualité