OL : Aulas garde la foi en l'avenir de Lyon

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-04-25T10:26:00.000Z, mis à jour 2012-04-25T10:30:33.000Z

Jean Michel Aulas s'est exprimé ce mercredi dans les colonnes de l'Equipe à trois jours de la finale de la Coupe de France contre Quevilly. En dépit des difficultés rencontrées depuis quatre saisons, le président de l'OL reste optimiste pour le futur de son club.

Le désir de retrouver l'hégémonie lyonnaise des années 2000 continue d'habiter Jean Michel Aulas.



Auteur d'une saison irrégulière en Ligue 1, l'OL est quatrième du championnat à cinq journées de la fin. Les trois points d'écart avec Lille et le podium ne sont pas insurmontables selon Jean Michel Aulas : « J'en suis convaincu et ce n'est pas de la méthode Coué. On a joué les équipes les plus difficiles à l'extérieur ». Les Nordistes, qui n'échappent pas à quelques piques du dirigeant rhodanien, devront rencontrer les deux premiers d'ici la 38eme journée.




En cas de non qualification pour la Ligue des champions, le président de l'OL assure que son club jouera pleinement la Ligue Europa et pourra compter sur le maintien de ses joueurs cadres comme Lloris et Lisandro Lopez « Ils sont sous contrat. Hugo a resigné, Lisandro est bien ici et a envie de rester.» Des précisions qui devraient rassurer les supporters lyonnais en vue de la prochaine saison.




Pour sa première saison sur le banc lyonnais, Rémi Garde a disposé du soutien sans faille de son président. Alors qu'il s'octroie une période de réflexion quant à sa prolongation (sous contrat jusqu'en juin 2012), Aulas espère le conserver pour le faire participer aux futurs projets du club « comme c'est un garçon raisonnable et ambitieux, j'imagine que le fait d'être entraîneur de l'OL, qui va avoir son stade dans trois ans, est une belle histoire. » Un appel du pied en bonne et due forme.


Une victoire contre les amateurs de Quevilly ce samedi permettrait à l'OL de mettre fin à une série de trois années consécutives sans le moindre trophée.