OL : Aulas souhaite garder Gourcuff

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-05-31T07:36:00.000Z, mis à jour 2012-06-01T09:34:39.000Z

Dans un entretien accordé à l'Equipe, Jean Michel Aulas est revenu sur le cas Yoann Gourcuff. Malheureux cette année avec une saison anonyme et une éviction de la liste pour l'Euro, le milieu de terrain garde pourtant le soutien de son président.

Pas question de remettre en cause pour l'homme fort de l'OL l'investissement de 22 millions d'euros effectué en 2010 pour obtenir Yoann Gourcuff.



Satisfait et déçu


L'art de trouver des points positifs dans une nouvelle qui ne semble guère réjouissante. Face à l'absence d'Euro pour Yoann Gourcuff, le président de club se satisfait que son joueur « puisse se reposer » après une saison marquée par les blessures. Néanmoins sur le plan humain, Jean Michel Aulas évoque une certaine tristesse pour son milieu de terrain « je l'aime beaucoup et il aurait apprécié de faire l'Euro.»



Valorisation en baisse


Acheté au prix fort après deux saisons à Bordeaux, Yoann Gourcuff peine à confirmer son talent dans le Rhône. Une absence de participation à l'Euro avec le groupe France souligne une baisse de la valeur du joueur sans pourtant inquiéter Jean Michel Aulas « Yoann provoque beaucoup d'analyses et de commentaires. Mais il faut surtout retenir qu'il a été présélectionné dans les vingt-six. » Une manière comme une autre de rester optimiste.



Pas de transfert en vue


Face aux difficultés du joueur, le président de l'OL ne veut pas entendre parler d'un transfert même si sa justification peut entrainer de multiples interprétations « Je n'ai jamais dit qu'il partirait. De toute façon, pour pouvoir partir, il faut des offres, et pour Yoann, il n'y a pas d'offres [...] il y a donc 99% de chances qu'il soit lyonnais la saison prochaine.» Chacun pourra apprécier le poids du 1% restant en cas d'intérêt d'un club.


Jean Michel Aulas a également reconnu les envies de départ pour un grand club de Hugo Lloris tout en soulignant qu'aucun cador ne s'était renseigné sur le portier.