OL, Bordeaux : les bons élèves de la Ligue Europa

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2012-11-23T09:46:00.000Z, mis à jour 2012-11-23T09:54:13.000Z

L'OL et Bordeaux ont obtenu jeudi soir un nul et une victoire à l'extérieur, confirmant qu'ils sont les bons élèves français de la Ligue Europa. Les feux sont au vert pour ces deux équipes.

Bordeaux s'est qualifié pour les 16e de finale de la Ligue Europa en s'imposant tranquillement à Bruges (1-2). Dans le même temps l'OL, déjà qualifié, a assuré la première place de son groupe en ramenant un point de Prague (1-1). Du travail bien fait.

Bordeaux passe devant Newcastle
Le doublé de Jussiê a non seulement permis au Girondins de se qualifier mais aussi de prendre la première place du groupe. Car dans le même temps, Newcastle n'a pu faire mieux qu'un match nul face au Maritimo. Cerise sur le gâteau, Francis Gillot a pu ménager ses troupes en se permettant le luxe de laisser Yoann Gouffran et Ludovic Obraniak au repos. Dans l'optique du championnat, Bordeaux sait qu'il dispose d'un effectif intéressant aussi bien quantitativement que qualitativement.

Lyon avec les jeunes
Même constat à l'OL, où Rémi Garde a lancé de nombreux jeunes face au Sparta Prague. Dans un match où Lyon était déjà qualifié, c'est même le prometteur Yassine Benzia qui a marqué pour les Gones. En débutant avec Umtiti, Fofana, Grenier, Ferri, Ghezzal, Benzia, les Lyonnais ont une fois de plus démontré la force de leur centre de formation. Assuré de terminer à la première place de son groupe avant même la dernière rencontre, le club de Jean-Michel Aulas peut se concentrer tranquillement sur les tâches domestiques.

Trois sur six pour la France
Bordeaux comme Lyon affichent sur la scène européenne la même réussite qu'en Ligue 1. Quoi de plus logique finalement que les deux premiers du classement en championnat soient performants en Ligue Europa. L'OL (1er en L1) et le FCGB (2e en L1) ont donc fait honneur à leur statut, à l'instar du PSG en Ligue des champions, permettant à la France de compter trois qualifiés sur ses six clubs engagés en coupe d'Europe cette saison.

Et pour l'indice UEFA des clubs français, ce n'est pas anodin.