OL : Fekir, le brassard et de l'espoir

Voir le site Téléfoot

Nabil Fekir Oeil de Telefoot
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-08-03T13:47:03.973Z, mis à jour 2017-08-03T13:47:05.229Z

Nommé nouveau capitaine par Bruno Génésio pour la saison à venir, Nabil Fekir sait qu'il va devoir assumer ses nouvelles responsabilités sur le terrain comme dans le vestiaire.

Après avoir fait tourné le brassard durant les matches de préparation, le choix du coach de l'Olympique lyonnais s'est porté sur Fékir. Un choix assez logique.

Fekir, année du renouveau ?

Une page s'est tournée entre Rhône et Saône. Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso et Maxime Gonalons partis ailleurs voir si la pelouse était plus verte, Nabil Fekir a tout pour devenir le leader naturel d'une équipe qui en manquait du coup cruellement à l'aube de cette nouvelle saison.  Placé au cœur du jeu lors des matches de préparation, dans un 4-2-3-1 fait pour lui, l'attaquant lyonnais s'est plutôt montré à son avantage. Son but inscrit dimanche dernier lors du dernier des tests amicaux face à Montpellier (passage en revue de la défense conclu par une frappe puissante) a même fait remonter à la surface des images que l'on avait fini par oublier. A savoir celles d'un Fekir incisif et explosif, capable de faire des différences dans des espaces limités.

"Il doit prendre le relai, il a la légitimité pour cela"

Des prestations qui ont fini de convaincre Bruno Génésio à la recherche d'un capitaine depuis le départ de Gonalons. Mais plus qu'une histoire de brassard, c'est de l'attitude de son joueur que le coach olympien se veut satisfait: «J'ai fait tourner le brassard pendant les matches amicaux, et ce que j'ai vu depuis six semaines m'a donné satisfaction. Mon choix s'est porté sur Nabil. J'attends qu'il s'investisse davantage et se responsabilise davantage dans le groupe. Des joueurs importants sont partis et il doit prendre le relais. Il a la légitimité pour cela en tant qu’ancien du club et leader technique de l’équipe.»

"J'ai les épaules pour assumer ce statut"

A moins d’un an de la coupe du monde en Russie qu’il aspire à disputer avec les Bleus, Nabil Fekir (7 sélections, 1 but) sait ne plus avoir de temps à perdre après une saison jugée décevante mais statistiquement honorable (14 buts, 12 passes décisives). Le port du brassard, à l'écouter, ne sera qu'une motivation supplémentaire pour repartir de l'avant. « C’est un honneur pour moi. Tout le staff me fait confiance. C’est à moi de leur rendre cette confiance et de tout donner sur le terrain, assurait ce matin le joueur en conférence de presse. Le coach a essayé plusieurs capitaines durant cette préparation. Je suis très content de cette nouvelle. Je vais prendre un peu plus de responsabilités, notamment dans le vestiaire pour motiver mes coéquipiers. Il faudra encourager, prendre plus la parole. J’ai les épaules pour assumer ce statut. C’est bien pour moi… C’est une grosse responsabilité. J’ai déjà porté le brassard avec l’équipe CFA. Mais là, ça a beaucoup plus d’importance. C’est une belle surprise pour moi… »