OL - Fekir est ”soulagé” d'avoir choisi l'Equipe de France

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-03-15T10:32:00.000Z, mis à jour 2015-03-15T13:14:31.000Z

Nabil Fekir a préféré offrir son talent à l'Equipe de France plutôt qu'à l'Algérie. Cette décision a été difficile mais il faudra qu'il confirme une fois le maillot enfilé.

Au terme d'un imbroglio un peu improbable et de quelques revirements de situation, Nabil Fekir a finalement choisi l'Equipe de France plutôt que l'Algérie. Une décision qui n'a pas été facile à prendre pour le jeune joueur, qui rêve d'un titre avec l'OL.

"C'est une décision définitive"
Nabil Fekir ne reviendra pas sur son choix, même s'il peut encore le faire tant qu'il n'a pas disputé un match officiel sous le maillot d'une sélection (soit en 2016, avec l'Euro, pour les Bleus). "C'est une décision définitive" confie l'attaquant de l'Olympique Lyonnais, "Je suis soulagé, au moins les gens arrêteront de me prendre la tête." La pression commençait à peser, même s'il reste serein, "Ce n'est pas un crève-coeur, il fallait faire un choix." Mais il sait le challenge qui l'attend, "C'est à moi de tout faire pour être appelé à chaque fois."

Ce qu'il peut apporter
Nabil Fekir, onze buts et sept passes décivises en Championnat, est en plein éclosion : il est le joueur français ayant réussi le plus de dribbles dans les grands championnats européens, devant Ribéry. Aux côtés de Lacazette, il forme le troisième meilleur duo, derrière Messi-Neymar (FC Barcelone) et Ronaldo-Benzema (Real Madrid), excusez du peu. Didier Deschamps, qui partage le même agent que lui, est déjà fan. Et Noël le Graët a confié qu'il faisait partie des plans du sélectionneur.

Son avenir à l'OL
Bernard Lacombe, conseiller de Jean-Michel Aulas, a infirmé les rumeurs laissant à penser que l'OL aurait influencé le choix de Nabil Fekir, "c'est lui-même qui a pris la décision de choisir la France." Sous contrat avec l'actuel leader de Ligue 1 jusqu'en 2019, il touche actuellement 25 000 euros par mois. Mais son salaire pourrait être multiplié par dix dans les semaines à venir, avec un alignement sur les cadres du club. Mais Bernard Lacombe n'exclut pas un départ : durant le prochain mercato, les offres seront écoutées et il y en a peut-être une qui ne sera pas refusée. Pour l'heure, son rêve à court terme est d'offrir un titre à son club formateur.