OL : Grenier prolonge jusqu'en 2016 !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-07-11T10:44:00.000Z, mis à jour 2013-07-11T10:55:51.000Z

L'Olympique lyonnais vient de s'enlever une très sérieuse épine du pied. Ca y est, Clément Grenier a prolongé son contrat. Il est désormais lié à la formation rhodanienne jusqu'en juin 2016.

C'était l'un des gros dossiers de ce mercato. Clément Grenier, 22 ans, allait-il partir cet été, attendre la saison prochaine ou prolonger son contrat avec les Gones ? Le meneur de jeu tricolore a tranché et a décidé de prolonger de deux saisons avec son club formateur. Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, a officialisé la nouvelle ce jeudi matin en marge de la présentation de Miguel Lopes.

Une belle fin de saison
L'Olympique lyonnais a terminé troisième du dernier championnat de Ligue 1 et c'est en partie grâce à Clément Grenier, décisif dans les dernières semaines. Le milieu français a réalisé sa meilleure saison sous les couleurs lyonnaises (7 buts et 5 passes décisives) et il a gagné sa place de titulaire dans l'entrejeu lyonnais. Des prestations qui ont attiré l'œil de plusieurs écuries européennes.

Lyon, la priorité
Un départ de Clément Grenier était donc possible cet été, d'autant que l'OL ne voulait pas perdre le joueur gratuitement l'été prochain. Mais le milieu de 22 ans avait expliqué lors d'un entretien accordé à L'Equipe qu'il donnait sa préférence à son club formateur. « S'il y a une proposition avec Lyon et qu'on peut se mettre d'accord, ce sera avec plaisir ». Lyon a saisi l'occasion.

Grenier jusqu'en 2016
Ce jeudi matin, le club rhodanien présentait sa nouvelle recrue, Miguel Lopes, devant la presse. A cette occasion, le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, a officialisé la prolongation de Clément Grenier. L'international tricolore est désormais lié à son club formateur jusqu'en juin 2016. Au passage, son salaire a dû nettement être réévalué. Les joies d'un statut de titulaire et d'international.

Les Lyonnais viennent de clôturer un gros dossier de leur mercato. Désormais, ils peuvent s'attaquer aux autres.