Dans l'actualité récente

OL : Lyon n'en profite pas

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-03-03T15:27:00.000Z, mis à jour 2013-03-03T16:16:56.000Z

Tenu en échec par Brest (1-1), l'OL ne profite pas du faux-pas parisien en Champagne. Les Lyonnais restent à deux points du leader au classement.

L'OL a raté une belle occasion de rejoindre le PSG en tête de la Ligue 1.


Lyon ne saisit pas sa chance

"Ce n'est pas l'opération rêvée, mais c'est bien quand même de revenir à deux points" commentait au coup de sifflet final Bafetimbi Gomis. L'attaquant de l'OL, qui a eu au bout du pied l'occasion de changer la face du match dans les toutes dernières secondes, sait mieux que quiconque que c'est la victoire et rien d'autre que les Rhodaniens étaient venus chercher en terre brestoise. De fait, ce match nul (1-1), disputé sur une piètre pelouse, est à inscrire au tableau des occasions ratées. Le PSG, dans un jour sans samedi soir à Reims (défaite 0-1), peut garder le sourire : il compte toujours deux points d'avance en tête du championnat.


Chafni en trouble-fête

Dès l'entame de match, l'OL s'est fait surprendre par une équipe bretonne aussi conquérante que convaincante et emmenée par un Kamel Chafni dans tous les bons coups. Ce dernier ne se faisait pas prier pour trouver l'ouverture dès la huitième minute. Las, sa sortie sur blessure juste avant la pause n'allait pas être sans conséquence sur le visage proposé par son équipe en seconde période. Car si Brest, avec ce match nul, ne réalise pas une si mauvaise opération au classement (+5 points sur le premier relégable), c'est bien Lyon, au nombre d'occasions, qui aurait mérité de voir le match tourner en sa faveur.


Une attaque lyonnaise sans réussite

Le but inscrit contre son camp par Makonda, sous la pression de Gomis, peu de temps après la pause (53e), laissait d'ailleurs présager une domination 100% lyonnaise. Elle ne fut palpable que par séquence et souffrait à chaque fois d'un manque de réussite quand ce n'était pas de la maladresse. Gomis (61e), Lisandro (66e) ou encore Malbranque (82e) sont les premiers visés. De trois, les Lyonnais passent donc ce soir à deux points du leader et ce n'est déjà pas si mal si l'on reprend la méthode Coué employée plus haut par Gomis.


L'OL, qui reste un candidat au titre, à l'occasion d'en éloigner un en recevant Marseille lors de la prochaine journée.