OL : Maxime Gonalons ne supportera pas l'ASSE

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2013-03-14T14:11:00.000Z, mis à jour 2013-03-14T14:54:57.000Z

Dimanche, le choc de la vingt-neuvième journée de Ligue 1 opposera l'ASSE au PSG. Jean-Michel Aulas a choisi son camp. Alors que le président de l'OL supportera les Verts, Maxime Gonalons préfèrerait lui voir un nul entre les deux équipes.

A dix journées de la fin du championnat, tout reste encore possible pour le titre. L'OL en embuscade derrière le PSG croit toujours en ses chances. Et si le salut venait de ... l'ASSE, futur adversaire des Parisiens ?

« On sera avec Saint-Etienne »
Deuxième du championnat, l'OL compte quatre points de retard sur le PSG. Les Lyonnais attendent donc un faux pas du leader parisien. Et ce dimanche, Ibrahimovic et consorts se déplacent sur la pelouse de l'ASSE, l'ennemi des rhodaniens. Pourtant, Jean-Michel Aulas n'a pas peur de le dire : il sera, une fois n'est pas coutume, supporter des Verts. « Dimanche on sera évidemment avec Saint-Etienne pour essayer de faire chuter Paris. C'est une question d'arithmétique ponctuelle » a-t-il déclaré sur RMC.

« Il faudra d'abord s'imposer à Bastia »
Pour sa part, Maxime Gonalons n'est pas vraiment d'accord avec son président. « Je préfère un match nul. Mais bon, il faudra d'abord s'imposer à Bastia » a-t-il confié ce jeudi en conférence de presse. Le capitaine de l'OL ne s'y trompe pas. C'est une rencontre compliquée qui attend les Lyonnais samedi. « Il n'est jamais évident de jouer en Corse. Ce sont des matchs qu'on aime bien disputer. Comme toutes les rencontres face à des équipes qui jouent le maintien ce sera difficile ». Au match aller, les hommes de Rémi Garde s'étaient facilement imposés (5-2).

Une deuxième place inespérée
Maxime Gonalons et Jean-Michel Aulas s'accorde tout de même sur un point : la belle saison réalisée par l'OL. Les deux lyonnais croient encore au titre mais sont déjà satisfait du parcours réalisé. « Certes il ne faut faire attention à ne pas tout gâcher sur cette fin de saison mais en début de saison, on n'aurait pas pensé être deuxièmes à dix journées de la fin » avoue le capitaine. Même son de cloche pour le président : « Il y a encore une probabilité qui est faible mais qui existe. On n'a pas d'autres compétitions à jouer, on doit se donner les moyens de rêver. Mais si on pouvait déjà assurer une qualification directe en Ligue des champions avec une deuxième place, on serait royalement heureux. »

A noter que le PSG et l'OL se retrouveront à trois journées de la fin du championnat. Un rendez-vous qui pourrait être décisif. Reste à savoir comment les deux équipes évolueront d'ici là.

Retrouvez toute l'actualité de l'OL sur son site officiel olweb.fr