OL - OM : un nul qui n'arrange personne

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-03-10T21:32:00.000Z, mis à jour 2013-03-10T22:51:21.000Z

Au terme d'un choc sans saveur, l'OL et l'OM repartent dos à dos (0-0) et réalisent la mauvaise opération de cette 28e journée. Le PSG, leader avec quatre points d'avance, s'en frotte les mains.

Au terme d'une rencontre pauvre en occasions de buts, les deux Olympiques se séparent sur un partage des points.


Le PSG garde ses distance

Ce choc olympique pouvait marquer un tournant pour l'une des deux équipes en cas de victoire. Au terme d'une partie sans but et sans réelle occasion, voilà les deux formations guère plus avancées. S'il est trop tôt pour renoncer à batailler pour le titre avec le PSG, surtout pour l'OL (53 pts) qui ne pointe qu'à quatre longueurs, il est toujours l'heure de regarder dans le rétro et surveiller de près les autres prétendants à une place sur le podium. Surtout pour l'OM (50 pts) qui ne compte plus que deux points d'avance sur les deux équipes en forme du championnat, l'ASSE et l'OGC Nice (48 pts).


Des Marseillais plus incisifs

Devant son public, l'OL s'est montré trop fébrile pour prendre le dessus sur des Marseillais bien organisés au milieu à défaut d'être inspirés dans le dernier geste. Avec une pointe de réalisme en plus, l'OM n'était pas loin de réaliser le coup parfait dans le Rhône. Elie Baup, le coach phocéen, choisissait pourtant de ne pas faire la fine bouche à la fin du match: "On a pris un point et c'est là-dessus qu'il faut s'appuyer. Ce point peut même nous donner des idées pour les dix matches à venir." Dans le camp d'en face, la déception d'un nouveau rendez-vous manqué, à l'image d'un Lisandro transparent, prenait forcément le dessus.


L'OL gaspille à Gerland

Sans créativité tout au long de la première période, l'OL connaissait un léger mieux avec l'entrée en jeu de Grenier en lieu et place de Fofana (63e). Insuffisant néanmoins pour redonner un peu de tonus à une partie qui en manquait tant. Avec deux succès lors de leurs six dernières représentations à Gerland, les Gones continuent de laisser filer de précieux points. L'entraîneur lyonnais Rémi Garde ne pouvait que se montrer fataliste au sortir de cette triste prestation: "Ona du mal à imposer notre jeu de passe même s'il ya eu du mieux en seconde période. Mais là encore, on a fait preuve d'un manque de percussion."


La prochaine journée sera à tonalité corse pour les deux équipes. L'OL se déplacera Bastia tandis que l'OM acceuillera l'AC Ajaccio au Vélodrome.