Dans l'actualité récente

OL - PSG : Paris s'offre une Coupe

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2014-04-19T19:40:00.000Z, mis à jour 2014-04-22T08:52:41.000Z

Vainqueur 2 à 1 de Lyon ce samedi soir au Stade de France, le PSG remporte sa première finale sous l'ère qatari. Avec le trophée de champion de France bientôt en poche, Laurent Blanc aura rempli sa mission. Pour l'OL, l'Europe passe par une cinquième place en championnat.

Un doublé d'Edinson Cavani en première période permet au PSG d'enlever sa première Coupe de la Ligue depuis 2008. Par son but, Alexandre Lacazette aura entretenu l'espoir côté lyonnais. En vain.


Objectif rempli pour le PSG

La défaite de Gerland n'aura donc été qu'un avertissement sans frais. Des deux duels l'opposant à l'Olympique lyonnais, le club de la capitale a remporté celui qui comptait. Celui qui rapporte un titre et une ligne sur le palmarès du joueur. Pour tous, côté parisien, s'agissant de la Coupe de la Ligue, c'est une première. La victoire n'en est que plus belle. Un bon remède contre les maux de têtes de ces derniers jours. S'il cherchait une occasion pour prolonger son entraîneur, en voilà une toute trouvée pour le président Al-Khelaifi. Mais bon, il paraît que c'est plus compliqué que ça.


Blanc peut souffler

Laurent Blanc, justement, affichait son plus beau sourire de la saison au coup de sifflet final : "L'important, c'était la victoire, n'hésitait pas l'entraîneur du PSG dans l'euphorie avant de vite se reprendre. Dieu sait qu'elle a été diffcile à arracher." Réellement l'air soulagé, le technicien louait l'attitude de ses joueurs : "Bravo aux joueurs, ils se sont battus pour l'avoir et ont montré un autre visage que celui offert ces derniers jours." Rapidement en tête au score, les Parisiens auront fait preuve de solidité mentale pour tenir jusqu'au coup de sifflet final. En répondant à ses attentes, Blanc a peut-être lui-aussi reçu un signe qu'il attendait de la part de ses joueurs.


Cavani, héros retrouvé

Puisque c'est une finale, un homme du match s'impose. Tant on l'attendait, et ce en dépit de ses absences récentes, ce ne pouvait être qu'Edinson Cavani. Loin d'avoir survolé les débats, l'Uruguayen a eu le mérite de trouver par deux fois les filets. Par opportunisme dès l'entame de match à la suite d'un bon travail de Maxwell (4e). Sur pénalty, à la 32e, à la suite d'une sortie kamikaze de Lopes sur Lucas. La marque de fabrique du portier lyonnais. Il récolta un jaune après avoir craint un rouge. La pilule de la faute hors-surface passait un peu mieux (2-0). Un avantage généreux mais pas illogique au regard de la première période. On en craignait une seconde similaire. Heureusement, Lacazette eut le bon goût de redonner un peu de sel à cette finale d'une belle frappe croisée (2-1, 56e). Suffisant pour faire trembler les deux camps jusqu'au bout. Mais au final, c'est bien Paris qui jubile.


La victoire du PSG, déjà qualifié pour la Ligue des Champions, offre un nouveau strapontin européen au classement du championnat. A ce jour, c'est l'OL (5e) qui l'occupe.