Olivier Giroud attend un signe de Chelsea

L'attaquant de l'équipe de France, buteur hier face à l'Uruguay, s'est exprimé dimanche dans Téléfoot au sujet de sa situation actuelle avec son club de Chelsea et de son avenir chez les Blues alors qu'il est fin de contrat à l'issue de la saison.

"J'ai l'impression de revenir quelques mois en arrière avec ces questions". C'est avec le sourire qu'Olivier Giroud a abordé dans Téléfoot le sujet de sa situation en club. Après avoir rejoint Chelsea en janvier dernier du fait d'un faible temps de jeu à Arsenal, le 4e meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France se retrouve à nouveau dans une situation de concurrence sur le front de l'attaque des Blues. Avec quatre titularisations (9 matches en tout) depuis le début de la saison en Premier League, Olivier Giroud est devancé par Alvaro Morata (8 titularisations pour 11 matches et 5 buts). "Je suis rentré tard de la Coupe du monde et Morata a joué en club" explique le Champion de France 2012 qui estime que son entraîneur italien Maurizio Sarri a installé "une concurrence assez saine et juste" avec son coéquipier. Pas d'inquiétude donc pour Olivier Giroud qui a ouvert son compteur but de la saison lors de la dernière journée de Ligue Europa. "Je n'ai plus besoin de me mettre une énorme pression pour avoir plus de temps de jeu. Bien sûr, je suis compétiteur, j'ai envie de jouer. Je suis dans un très grand club où il y a de très grands attaquants".

Plusieurs clubs à l'affût si l'option n'est pas activée

Sur le plan contractuel, la bail de l'attaquant français prend fin à l'issue de la saison mais Chelsea dispose d'une option pour une année supplémentaire. Si le club londonien venait à activer cette option, Olivier Giroud accepterait comme il l'a confirmé dans le Oui/Non de Téléfoot. En revanche, en cas d'absence de proposition, plusieurs clubs français et étrangers seront intéressés. Cet été, Téléfoot vous avez révélé que l'Olympique de Marseille et le FC Séville et l'AC Milan s'étaient penchés sur son cas. Tous ces clubs resteraient à l'affût dans l'optique où il deviendrait libre. Un retour en France est-il envisageable ? "Ca m'a traversé l'esprit" a reconnu l'attaquant dimanche dans Téléfoot.

Vidéos associées

News associées