OM : Amalfitano accuse les tricheurs

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-04-25T14:41:00.000Z, mis à jour 2012-04-25T14:45:32.000Z

Embourbé avec Marseille dans une série de douze rencontres sans victoire, Morgan Amalfitano accepte mal cette situation. Dans un entretien à la Provence, le milieu de terrain phocéen règle quelques comptes et n'oublie pas ses ambitions internationales.

En froid avec ses supporters, l'effectif marseillais rencontre des difficultés pour terminer dignement la saison.




Malgré la victoire en finale de la Coupe de la Ligue, la mauvaise passe olympienne ne semble pas avoir de limite. Pour Morgan Amalfitano, l'implication du groupe est très inégale : « Beaucoup calculent, alors qu'il ne faut pas agir ainsi dans une telle période. On ne doit plus se tirer dessus. On doit terminer la saison avec ceux qui ont envie de finir avec honneur ». Le joueur a confirmé ses propos en conférence de presse dans l'après midi.


A l'image d'Amalfitano, Stéphane Mbia s'est confié àTelefoot sur les raisons de la crise marseillaise.





Incapable de remporter le moindre match en Ligue 1 depuis le 29 janvier et un succès à Rennes (2-1), l'OM n'a toujours pas assuré son maintien. Les huit points d'avance sur Brest à cinq journées de la fin correspondent à un matelas fragile. Pourtant, Morgan Amalfitano se refuse à imaginer le pire : « On n'en parle pas entre nous. On n'y pense pas non plus, sauf peut-être inconsciemment »Mentalité risquée alors que les clubs mal classés demeurent impliqués dans cette mission.




Sélectionné pour la première fois de sa carrière sous le maillot bleu lors d'Allemagne-France à la fin du mois de février, le milieu de terrain n'a aucune garantie de faire partie de la liste de Laurent Blanc pour le prochain Euro. Les mauvais résultats en club ne l'aident pas non plus « Elle (la sélection) doit en appeler d'autres. Je dois redoubler de travail. Mais je le répète, dans une équipe, tu ne peux pas t'en sortir tout seul »


Les retrouvailles en Ligue 1 avec son ancien club de Lorient vendredi sont l'occasion d'observer si son message est passé auprès de ses coéquipiers.