OM : Anigo et Gignac annoncent des lendemains qui chantent

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-06T11:46:00.000Z, mis à jour 2011-09-06T11:50:04.000Z

José Anigo a évoqué le mercato de l'OM, en s'attardant sur André-Pierre Gignac. Il a mis la pression sur son avant-centre (qui a bien réagi), et annoncé le retour prochain de l'ambition à Marseille...

L'Olympique de Marseille a connu un mercato compliqué cet été, avec une austérité qui a souffert du contraste avec la politique dispendieuse du grand rival parisien... Deux des principaux acteurs, José Anigo et André-Pierre Gignac se tournent vers l'avenir.

Le dirigeant marseillais,sur les ondes de Radio France Bleu Provence : « En dévoilant un petit secret, la saison prochaine est une date anniversaire pour le club puisque cela fera 20 ans que l'OM a gagné la Ligue des Champions. Je crois savoir que le club a envie de faire une belle équipe. Mais ce n'est possible que si tu prends 2-3 gros joueurs comme on l'a fait il y a 2 ans avec Heinze et Lucho. Après, tu habilles ton équipe avec des garçons intéressants et de qualité. Et ensuite, tu peux prétendre à faire quelque chose dans le championnat de France et en Ligue des Champions ».

Après avoir (enfin ?) réjoui ses supporters, il est revenu sur le chassé croisé avorté Amauri/Gignac : « Il n'y a rien de grave au final (...) Après la défaite à Lille, Didier a dit qu'il voulait un attaquant qui était Amauri (...)S'il y a eu cette situation, c'est peut-être aussi parce qu'André-Pierre n'a pas montré tout ce qu'on attendait de lui l'an passé. A lui de montrer qu'il a les clés pour nous sortir de cette situation où on cherche un buteur. C'est peut-être lui l'homme providentiel ».


En conférence de presse ce mardi, l'attaquant Martégal a réagit plutôt positivement : « C'est le football, c'est comme ça, je comprends les impératifs d'un grand club, je sais qu'il faut des résultats. J'ai pas tout fait non plus pour être irréprochable l'an dernier (...) Je suis remonté comme une pendule, quand on a été blessé dans son orgueil on revient 10 fois plus fort (...) J'ai un caractère volcanique, je suis fier, mais je ne vais pas faire la gueule au coach pour qu'il me mette au placard ».

Alors, ces déclarations vont-elles redonner l'espoir à des supporters marseillais à l'humeur morose en ce début de saison ? Et surtout, André-Pierre Gignac va-t-il traduire ses bonnes intentions sur le terrain ?