Dans l'actualité récente

OM-ASSE : les Olympiens accrochent le bon wagon

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-23T22:41:00.000Z, mis à jour 2012-12-24T09:14:11.000Z

Sans briller, l'OM prend le meilleur sur l'ASSE (1-0). Elie Baup et ses hommes rejoignent le PSG et l'OL tout en haut du classement. Trois clubs en tête à mi-saison, c'est une première depuis vingt ans !

Un but de Andre Ayew permet à l'OM de garder le rythme des leaders. Il ne fallait pas lui en demander plus.


PSG, OL et OM seuls au monde

L'AJ Auxerre, le FC Nantes et l'AS Monaco, c'était il y a vingt ans le trio qui composait à égalité de points la tête du championnat au moment de virer d'une année civile à l'autre. Le PSG, l'OL et l'OM, dans un remake plus prestigieux, les imitent cette saison. Au plus grand bonheur des suiveurs de la Ligue 1, la seconde moitié s'annonce palpitante avec une interrogation dans toutes les têtes : Lyon et Marseille auront-ils la tête des stars parisiennes ?


André Ayew, tête gagnante

L'Olympique de Marseille et l'AS Saint-Etienne, les derniers à partir en vacances, étaient semble-t-il pressés de tourner la page des matches allers. Les Marseillais avaient pourtant à se faire pardonner suite aux dernières claques reçues à domicile (défaite 1-4 devant Lyon, 0-3 face à Lorient). Ils obtiendront une victoire importante mais pas franchement rassurante. La douzième cette saison (contre onze pour le PSG et l'OL). Un but, sur ce qui aura été leur principale offensive du match, suffit à l'OM. Une œuvre d'André Ayew, d'une belle tête, sur un centre précis de Rod Fanni (1-0, 45e +1).


L'ASSE n'y arrive plus

Un but qui clôturait un premier acte médiocre. La réaction attendue de l'ASSE afin de donner un peu de peps à une partie qui en manquait tant n'arrivera jamais. Ou alors par bribe mais sans jamais réellement inquiéter Steve Mandanda. Aubameyang, maladroit à la 75e, y est pour quelque chose. Comme c'est le cas depuis 1979, l'ASSE ne l'emporte pas au Vélodrome et chute à une décevante 10e place du classement. Le derby perdu dans son chaudron, devant Lyon il y a trois semaines, a fait de la casse.


Le PLM ( Paris, Lyon, Marseille), avec 38 points, avance, lui, à grande vitesse. Rennes, désormais quatrième, est relégué à six points.