OM-Ayew : " Entrer dans l'histoire "

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2012-11-15T15:27:00.000Z, mis à jour 2012-11-15T15:27:00.000Z

L'OM se déplace dimanche à 21h du côté du stade Chaban-Delmas pour y affronter Bordeaux. Les Marseillais n'ont plus gagné contre les Girondins depuis 35 ans. Une malédiction que veut briser André Ayew.

L'OM se rend ce dimanche à Bordeaux pour la treizième journée de Ligue 1. Face à une équipe en réussite (trois succès d'affilée toutes compétitions confondues), les Olympiens vont tenter de se relancer après deux déceptions de suite.

« Pas tout remettre en question »

Une victoire en cinq matches de championnat, une défaite et un nul en Coupe d'Europe, l'OM est clairement en perte de vitesse depuis quelques semaines. Et les Marseillais se sont découvert une nouvelle pathologie : être rejoints au score dans les dernières minutes d'une rencontre. Mais pas de quoi s'alarmer pour André Ayew. « Il ne faut pas tout remettre en question. Cela nous est arrivé deux fois en quatre jours. Ce n'est pas comme si cela durait depuis des mois. On va repartir de l'avant » a-t-il déclaré sur le site officiel du club. Toujours co-leaders de la Ligue 1 avec le PSG, les Olympiens ne veulent pas paniquer pour rien : « On est premiers ex-æquo avec un match en moins. Si on doute là, c'est que l'on n'a rien compris ».

« Ce sera difficile »
Lors de la prochaine journée, l'OM se déplace sur la pelouse de Bordeaux. Mais le stade Chaban-Delmas ne réussit pas aux Phocéens : ils n'y ont plus gagné depuis trente cinq ans. « Chaque record est fait pour être battu et on va essayer de mettre fin à cette série. Même la génération de mon père qui a été championne d'Europe n'a pas gagné à Bordeaux. On va essayer d'entrer dans l'histoire en gagnant là-bas » confie André Ayew avant de reprendre « Mais avec les blessures, les suspensions, ce sera difficile ».

« Prêt à rendre service »
Et en effet, Elie Baup devra composer avec de nombreuses absences. Principalement touchée : l'attaque où Gignac, Rémy et Jordan Ayew manqueront à l'appel. Une pénurie d'avant centre à laquelle l'aîné des frères Ayew pourrait pallier : « Pour le bien du groupe, je suis prêt à rendre service. Ce n'est pas mon poste mais si je dois jouer devant, je me battrai avec mes qualités. Il faut s'adapter aux situations. Pour grandir en tant que joueur, il faut agrandir sa palette de jeu».

Ce dimanche, André Ayew pourrait donc être aligné sur le front de l'attaque. Mais face à la troisième meilleure défense du championnat l'international ghanéen risque de rencontrer quelques difficultés.