OM : Deschamps clôt le mercato et met la pression sur le PSG

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-08-24T08:54:00.000Z, mis à jour 2011-08-24T09:08:17.000Z

En conférence de presse, Didier Deschamps a confirmé ne pas être intéressé par David Trezeguet. Et alors qu'il considère le mercato de son OM terminé, le basque préfère évoquer celui du PSG...

Didier Deschamps connait un nouveau mercato d'été difficile à Marseille. L'OM disposant de moyens limités, il n'a sans doute pas pu renforcer le vice-champion de France comme il le voulait. Il a fait le point en conférence de presse.

Les rumeurs de départs ou d'arrivées continuent de circuler à Marseille mais l'entraineur a sifflé la fin de la récréation : « Je ne pense pas que cela va bouger concernant le mercato, y compris pour Lucho. Je ne vois pas comment il partirait(...) Au rayon des arrivées, il peut y avoir une opportunité d'ici à la fin du mercato mais c'est compliqué, même sous forme de prêt. Je suis persuadé que mon groupe ne bougera plus jusqu'à la fin du mercato ». Quant à André Ayew : « Il a l'envie de rester pour confirmer, il n'y a pas de porte de sortie pour lui ».

DD a aussi renoncé à faire venir son ancien coéquipier chez les bleus et à la Juventus, David Trezeguet : « Je connais David, on en parle un peu partout. Il y a une situation un peu particulière avec lui, il ne s'entraîne pas normalement depuis la reprise. Il arrive à un âge où le risque est certainement un peu plus élevé que par rapport à un joueur de 28, 29 ou 30 ans. L'objectif est de faire venir quelqu'un qui nous amène réellement un plus en essayant de prendre le moins de risques possibles ».


Evidemment, Didier Deschamps a préféré évoquer le mercato du richissime rival Parisien : « Le PSG, c'est toujours un rival et encore plus maintenant. Ils ont investi 90-100 millions, et ce n'est peut-être pas fini. Ils ont une force économique peut-être équivalente à celle de tous les autres clubs de la Ligue 1 réunis. Tant mieux pour eux, pour la Ligue L1 c'est une bonne chose. Paris se positionne en tant que candidat au titre, investir autant amène des responsabilités supplémentaires ».

Le marché des transferts des 2 clubs Français les plus populaires a été on ne peut plus contrasté : le PSG a dépensé à tout va pendant que l'OM faisait vœu de pauvreté. Mais d'ici au mois de mai, seule la vérité du terrain comptera.