OM : Deschamps content de la réaction de Gignac !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-08T12:56:00.000Z, mis à jour 2011-09-08T13:11:27.000Z

Le départ avorté d'André-Pierre Gignac a animé la fin du mercato estival à Marseille. Son entraineur à l'OM, Didier Deschamps, qui semblait l'avoir abandonné, assure compter sur son avant-centre.

Le 31 août 2011, dernier jour du mercato, l'OM a envoyé André-Pierre Gignac en Angleterre pour qu'il négocie un prêt à Fulham, de façon à laisser la place à l'avant-centre de la Juventus, Amauri. Les négociations avec ce dernier ayant échoué, Gignac est rentré à Marseille. Une situation compliquée...

Le dossier prioritaire du mercato olympien a longtemps été celui de Lucho. Il est revenu sur le sujet, et d'autres, sur OM.net : « La certitude qu'il reste avec nous n'a été acquise que vendredi avant le match à Lille. Il restait alors trois jours pour saisir l'opportunité de faire venir un joueur devant ». Avant le sprint final et le cas Gignac : « Nous avons dépensé beaucoup de temps et d'énergie mais on n'a pas réussi à faire ce qu'on espérait. Ce n'était pas une bonne chose ni pour «Dédé» ni pour nous ».


Deschamps reconnait donc avoir mal géré le cas de « Dédé » Gignac : « L'idéal aurait été de prendre un joueur qui soit une opportunité pour renforcer l'équipe et garder Dédé mais, malheureusement, ce n'était pas possible sur le plan économique. Il a une possibilité qui lui a plu (ndlr : Fulham) et il était prêt à y aller mais ça s'est compliqué avec le joueur que nous souhaitions engager et son entourage, même si tout s'était bien passé avec son club ».




L'entraineur de l'OM a vanté le comportement de son attaquant : « André-Pierre a très bien réagi et ce n'est pas de la façade. Je sais que cette situation est pénible, surtout sur le plan humain, mais à aucun moment je ne lui ai dit que je n'avais pas confiance en lui. Sinon je ne l'aurais pas fait entrer en jeu contre Saint-Etienne ou à Lille. Si je l'ai fait c'est parce que je pense qu'il peut apporter quelque chose ». Une confiance dont le club a besoin, le joueur ayant coûté 16M€. Reste à savoir si elle est authentique.


Deschamps a aussi tracé la voie à suivre pour le martégal : « Il faut qu'il comble son retard physique, qu'il retrouve la confiance et ça passe par du temps de jeu et, encore mieux, par des buts ». L'OM, malheureux en ce début de championnat, en aura besoin.