OM : Deschamps tacle Mr Lannoy, mais " croit encore " au titre

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-09T10:30:00.000Z, mis à jour 2011-05-09T13:43:19.000Z

En conférence de presse, Didier Deschamps est revenu sur la défaite de son équipe à Lyon (3-2), hier soir. Déçu, amer, il refuse toutefois de s'avouer vaincu.

Marseille a perdu à Lyon en clôture de la 34ème journée de Ligue 1, et laissé s'échapper le rival Lillois, comptant 4 points d'avance à 4 matches de la fin du championnat.




Interrogé sur la course au titre, où Lille semble avoir pris l'avantage ce week-end, Didier Deschamps reste donc optimiste. Mais alors que les Marseillais doivent désormais compter sur une défaillance des Nordistes, le basque ne considère pas que le calendrier soit un facteur décisif : « Le calendrier, ça ne veut rien dire pour moi ». Il reste plutôt concentré sur son équipe : « Nous verrons ce que font les autres. Il faut gagner nos matches ».




Quant au but refusé à Loïc Rémy en début de match, l'entraineur Marseillais le regrette mais n'insiste pas : «Cela nous mettait en position idéale (...). Il a vu soi-disant une main. C'est dommage pour nous ». Le directeur sportif, José Anigo, est apparu plus remonté sur le site officiel du club : « Il y a des arbitres avec qui on a souvent des problèmes, il en fait partie. (...)Mieux vaut qu'il ne nous arbitre pas, et que le match se fasse avec un autre, et que l'équité soit respectée».




Côté Lyonnais, Claude Puel pouvait être satisfait : « On était descendus trop bas pour que ce soit réel contre Toulouse. Les joueurs ont été énormes». Rasséréné par ce résultat dans la course à la Ligue des Champions, l'entraineur Lyonnais ne pense pas avoir « choisi » le champion comme il l'avait fait il y a deux saisons : « Je ne pense pas que l'on ait privé l'OM du titre (...). Ils ont encore 3 points d'avance sur nous et cette équipe a beaucoup de caractère ».


La dernière fois que Lyon avait battu Marseille, c'était en mai 2009, et les Marseillais avaient abandonné ce jour-là le titre aux Girondins de Bordeaux. L'histoire se répètera-t-elle cette saison ?