OM - Evian TG : l'OM engrange sans convaincre

Voir le site Téléfoot

André-Pierre Gignac - OM - AC Ajaccio
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-01-31T18:58:00.000Z, mis à jour 2015-02-04T16:26:07.000Z

Marseille, maladroit, a décroché un onzième succès consécutif au Vélodrome face à Evian ETG (1-0). Trois nouveaux points qui lui permettent de rester dans la course au titre de champion en compagnie du PSG (2e ex-aequo avec 47 pts) et Lyon (1er avec 48 pts et un match en moins).

André-Pierre Gignac, auteur sur penalty de son 14e but de la saison, a inscrit le seul but de la rencontre lors du succès face à l'ETG.

Marseille fait du Paris
A l'instar du PSG vendredi soir face à Rennes (1-0), l'Olympique de Marseille s'est contenté du minimum pour s'imposer à domicile devant l'ETG et garder ainsi le contact avec Lyon, toujours leader ce samedi soir avant le choc de demain face à Monaco, et revenir à hauteur du ...PSG, avec 47 points au compteur. Pour les tenants du verre toujours vu à moitié plein, ce succès, le 13e de la saison, permet aux Olympiens de caresser l'espoir un peu fou de toujours croire à un titre de champion. Le premier depuis 2010. Pour les autres, les sceptiques, de plus en plus nombreux depuis la trêve, tout cela ne dit rien qui vaille.

Pléthore d'occasions ...et un but
Marcelo Bielsa ne cesse de le répéter en conférence de presse : son équipe a besoin de beaucoup d'occasions pour marquer ne serait-ce qu'un but. Ce n'est pas la copie livrée devant Evian qui va le faire dévier de ce constat. A moyen terme, cela se paiera, forcément. Au cours d'une première mi-temps brouillonne, l'OM n'a ainsi cadré qu'une fois en onze tentatives. On peut retenir les deux têtes de Gignac à côté (32e et 36e ) et la reprise de Payet juste au-dessus (38e ). Thauvin trouvait, lui, le cadre mais son but était invalidé pour hors-jeu (27e ).

Gignac ne se trompe pas
Toujours échaudé par deux fautes dans la surface olympienne non-sanctionnées d'un penalty, selon lui, en première période (1e et surtout 24e), Pascal Dupraz, le coach savoyard, voyait rouge au retour des vestiaires. La raison ? Un penalty, justifié pour le coup, pour une faute de Barbosa sur Payet. Gignac ne ratait pas l'occasion de faire une partie de son retard au classement des buteurs sur un Lacazette (21 buts) à l'infirmerie, en inscrivant sa 14e réalisation de la saison (1-0, 49e). Bien lui en a pris, ses coéquipiers, tout comme lui, se montrant incapables de doubler la mise avant le terme du match. Pour l'instant, ça passe.

Lors de la prochaine journée (la 24e le 7 février), l'Olympique de Marseille se déplacera à Rennes et Evian recevra Bordeaux.