OM / Evra revient sur son coup de pied et son départ : "J'ai mal réagi, mais je ne m’excuserai pas"

Voir le site Téléfoot

Patrice Evra
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-05-15T14:51:56.202Z, mis à jour 2018-05-15T15:49:11.742Z

LIGUE EUROPA - A travers une vidéo postée sur ses réseaux sociaux, Patrice Evra est revenu sur son départ de l'Olympique de Marseille en novembre dernier.

EVRA PREND LA PAROLE


Patrice Evra prend la parole. Six mois après son départ de l’Olympique de Marseille, une conséquence directe de son altercation avec un supporter lors de la rencontre entre le Sporting Braga et l’OM en Ligue Europa, le défenseur est revenu pour la première fois sur cet incident.


C’est en adressant un message de félicitations à ses anciens coéquipiers, qui disputeront mercredi soir à Lyon la finale de la Ligue Europa face à l’Atlético de Madrid, que l’international français est revenu sur son départ anticipé du club phocéen. "Je suis là pour vous remercier. Pour remercier tout le peuple marseillais, le coach Rudi Garcia, tous mes coéquipiers, les gens qui travaillent autour de ce club qui font un boulot énorme pour redorer le blason", a glissé Evra dans une vidéo postée sur ses réseaux sociaux.

"J'ai un peu participé (...) malgré ce petit kick"


"Je me souviens; quand j’ai signé pour ce club, ils m’ont dit : "Pat, l’objectif c’est de finir dans les cinq premiers pour se qualifier pour la Ligue Europa. Objectif atteint. L’année suivante, les gars vous êtes en finale."


Puis Evra est revenu sur cette fameuse soirée du jeudi 2 novembre. Une soirée qui s’est très mal terminée pour lui. "Moi, j’ai un peu participé et j’ai joué les matches de poule, avant mon incident. Donc je voulais remercier tous les supporters marseillais. Malgré ce 'petit kick' avec ce supporter marseillais.  Mais moi je ne le qualifie pas de 'supporter marseillais'. Parce que, ce qu’il a dit était inadmissible. Moi je suis un être humain, j’ai mal réagi. Mais je ne m’excuserai pas, parce que lui ce n’est pas un vrai supporter de l’OM."





Le reste de son message


"Les vrais supporters de l’OM, je les connais. Quand je suis arrivé, je n’avais pas touché un ballon et ils m’adulaient. Après, ce qu’il s’est passé dans la saison, c’était super bien. Lors de mon but face à Nice il y avait un Vélodrome en feu. Voilà, je ne retiens que de bons souvenirs. Et après je comprends, il y a eu des banderoles qui disaient que je me croyais plus haut que l’institution etc. Mais non, jamais, jamais. Quand je suis arrivé dans ce club, j’ai dit que - 'Je vais tout donner' - pour remplir cet objectif."


"Et cet objectif, il a été atteint, on est en finale. Je dis « on » car j’ai quand même joué quelques matches de poule. Donc voilà, que vous gagniez cette finale ou que vous la perdiez, j’espère que tous les supporters seront derrière cette équipe, parce que n’oubliez pas d’où Marseille vient." 


"Et les gens qui travaillent pour ce club ont fait du bon, bon, boulot. Donc, voilà, je ne dirai jamais une seule phrase négative sur ce club. Je n’ai rien à dire, je n’ai rien à dire, que de la positivité. (…) Moi je suis quelqu’un de réel, de franc. Comme on dit, je crains 'degun'.  "


"Tous les joueurs, je dis bien tous les joueurs de la terre entière. Je leur conseille de goûter à cette expérience de l’Olympique de Marseille avec ces supporters qui sont passionnés, passionnées. Ce ne sont pas des fous, ils sont passionnés. Il faut assumer cette passion. Ce club est magnifique, j’ai passé un grand moment."


"Cela a été très très dur le moment où j’ai dit au revoir à mes coéquipiers. C’est là que j’ai la douleur de laisser une petite famille. Donc voilà je suis toujours là, je suis les résultats. Moi mon challenge, je l’ai réussi, objectivement. L’objectif a été atteint. J’espère que ce club va rester au haut niveau pendant de longues années parce que c’est ce qu’il mérité, c’est ce que ces gens méritent. Ils sont incroyables les Marseillais."

en savoir plus : Equipe de France de Football

Plus d'actualité