Dans l'actualité récente

OM : Flamini pense encore à revenir à Marseille

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2012-01-07T11:59:00.000Z, mis à jour 2012-01-08T12:25:38.000Z

Matthieu Flamini avait quitté l'Olympique de Marseille pour Arsenal dans des conditions rocambolesques en 2004. Aujourd'hui au Milan AC, il n'a pas oublié l'OM... Et s'est réconcilié avec José Anigo...

Ces derniers jours, on parle surtout du Paris Saint-Germain lorsque l'on évoque le Milan AC : Pato, Beckham, Leonardo, Ancelotti... Les sujets ne manquent pas. Le milieu de terrain rossonero Matthieu Flamini, préfère parler de son club formateur, l'OM.

Né le 7 mars 1984 à Marseille, Flamini joue à l'OM dans toutes les catégories d'âge, jusqu'à ce qu'Alain Perrin (puis José Anigo) le lancent avec l'équipe fanion lors de la saison 2003 - 2004. Et c'est dans la peau d'un titulaire qu'il fête ses 20 ans. Sa hargne, son activité, mais aussi sa technique plutôt fine le rendent indispensable à cet OM qui, emmené par un Didier Drogba en lévitation, atteint la finale de la Coupe de l'UEFA (perdue face à Valence) après avoir éliminé Liverpool, l'Inter de Milan et Newcastle.

Problème : Flamini dispute cette finale européenne sans avoir signé un contrat professionnel. Rarement tendre avec les clubs français (et avec l'OM en particulier), Arsène Wenger flaire le bon coup et le joueur signe finalement à Arsenal, alors qu'il avait donné son accord verbal à l'OM. José Anigo, alors entraineur et proche du joueur, qualifie l'acte de « belle trahison ». Après 4 (bonnes) saisons à Londres, il joue le même tour à Wenger et rejoint le Milan AC en 2008.


Interrogé par Nice-Matin, Flamini confirme les effets néfastes du pastis sur la mémoire: « J'y ai joué pendant quatorze ans, de débutant à pro avec José Anigo. J'y ai gardé d'excellents souvenirs. Je suis d'ailleurs toujours les résultats de l'OM. Anigo m'a invité pour le match de Coupe d'Europe contre Arsenal. J'ai également visité le nouveau centre de formation, c'est l'un des plus performants de France. Un retour à l'OM ? Je garde effectivement ça dans un coin de ma tête ! Mais peut-être plus tard, pour l'instant j'ai envie de rester à l'étranger ».

Si Mathieu Flamini et José Anigo semble aujourd'hui bons amis, pas sûr que les supporters marseillais soient prêts à passer l'éponge sur sa désertion de 2004. Pourtant, Didier Deschamps serait sans doute ravi de pouvoir compter sur un milieu international de son talent...