OM : Gérad Lopez "n'a rien signé" et dément l'arrivée de Bielsa

Voir le site Téléfoot

Marseille
Par Nicolas SCHIAVI|Ecrit pour TF1|2016-08-25T13:17:08.048Z, mis à jour 2016-08-26T07:36:43.300Z

Alors que l'homme d'affaires luxembourgeois est annoncé comme le repreneur de l'Olympique de Marseille, ce dernier a assuré n'avoir rien signé et a démenti le retour du coach sud-américain.

Le suspens reste entier. A quelques jours de la fin du mercato et alors que l'OM a bien mal débuté la saison, les rumeurs d'une vente de l'institution marseillaise ont enflé depuis lundi avec les informations de France Football. L'hebdomadaire a annoncé le rachat du club phocéen par Gérard Lopez et l'arrivée de Marcelo Bielsa sur le banc. Ce n'est pas si simple...

"Rien n'est signé avec personne"

France Football puis Infosport + ont coup sur coup assuré qu'un accord de principe avait été trouvé entre Gérard Lopez et Margarita Louis-Dreyfus avant que la propriétaire du club ne démente via un communiqué officiel. "Rien n'est signé avec personne, ni avec le vendeur, ni avec aucun entraîneur, y compris Marcelo Bielsa" assure l'homme d'affaires luxembourgeois à L'Equipe trois jours après.

"Il faut vraiment que ces rumeurs incessantes et ces élucubrations cessent. Elles sont mauvaises pour le club et son avenir. Je n’ai jamais parlé à la presse ni aucun de mes collaborateurs ; nous respectons le club, ses supporters et la propriétaire actuelle" a-t-il rajouté. A en croire l'intéressé, qui ne dément pas pour autant sa possible implication dans un rachat éventuel, les supporters marseillais devront encore prendre leur mal en patience. Surtout qu'une information du Parisien est venue brouiller un peu plus les cartes jeudi.

Un autre candidat en pole position ?

Selon le quotidien francilien, le fond américain Guggenheim Partners (propriétaire de la franchise de baseball des Dodgers) aurait formulé une offre qui conviendrait mieux à Margarita Louis-Dreyfus. Cette piste américaine pourrait donc prendre l'ascendant dans ce dossier complexe et il semble même que le projet soit plus solide que celui proposé par Gérard Lopez.

Outre des garanties financières plus sûres, Guggenheim Partners aurait d'ores et déjà la préférence de la LFP. Le fond américain offrirait 80 millions d'euros pour l'OM (contre 40 millions pour Lopez) et une garantie passif de 50% (contre 100% pour le Luxembourgeois). Rappelons qu'une garantie passif permet d'éviter tous type de vices, tous les frais et/ou condamnations étant pris en charge par la direction actuelle.