Dans l'actualité récente

OM : Gignac n’a pas oublié Marseille et ses supporters

Voir le site Téléfoot

CKkRdH UsAAwH4L
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2015-08-31T17:19:26.861Z, mis à jour 2015-08-31T17:19:38.241Z

Deux mois après son arrivée chez les Tigres de Monterrey, André-Pierre Gignac s’est confié à Téléfoot. Si son adaptation au Mexique est une réussite, l’avant-centre n’oublie pas pour autant l’Olympique de Marseille, ses joueurs et ses supporters.

Sa signature dans le club de Monterrey avait soulevé de nombreuses questions sur son choix de carrière à seulement 29 ans. Après deux mois au Mexique, André-Pierre Gignac révèle à Téléfoot que Marseille garde une place spéciale dans son cœur.


Il a refusé Lyon

Jean-Michel Aulas avait souhaité profiter des fins de contrat à l’OM pour faire un mercato économique. Si Jérémy Morel a répondu positivement à l’offre du président de l’OL, André-Pierre Gignac n’a pas suivi son coéquipier. Le natif de Martigues ne se voyait pas rejoindre un rival de l’OM après cinq saisons dans la cité phocéenne « Je ne pouvais pas faire ça à mes supporters malgré le challenge Ligue des champions et la visibilité pour l’équipe de France, j’ai préféré décliner. » Un choix apprécié par ses anciens supporters, beaucoup plus critiques sur le transfert de Mathieu Valbuena qui a rejoint Lyon, un an après son départ de l’OM.



Il motive l’OM

S’il avoue penser à Marseille « tous les jours », André-Pierre Gignac continue de suivre avec précision l’actualité du club. Les trois défaites en quatre matches ne le satisfont évidemment pas et il n’a pas manqué d’adresser un message à ses anciens coéquipiers et plus particulièrement au capitaine Steve Mandanda, présent sur le plateau de Téléfoot dimanche : « J’espère que tu vas me remotiver les troupes et que tu vas leur dire de se bouger le derrière parce qu’on en a besoin ». Un usage du « on » que n’a pas manqué de souligner le capitaine de l’OM, heureux de voir que Gignac ne les oubliait pas.



Quel futur ?

A 29 ans, André-Pierre Gignac a opté pour un championnat « exotique » assez tôt dans sa carrière. Une décision qui lui laisse aussi la possibilité de revenir en Europe pour ses dernières années comme joueur. Une hypothèse qu’il confirme même s’il se plait au Mexique et qu’il pourrait terminer sa carrière en Amérique latine.


Avec six buts en huit matches officiels depuis son arrivée, Gignac prouve en tout cas qu’il reste toujours un attaquant efficace quelque soit le continent.