OM : Les incroyables révélations de Van Buyten sur le racket à Marseille

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-06-05T14:59:00.000Z, mis à jour 2014-06-05T15:04:52.000Z

Dans son autobiographie, Daniel Van Buyten raconte la vie à Marseille, et notamment le racket dont étaient victimes les joueurs phocéens. Le récit est édifiant.

Quel est le point commun de Fabrice Abriel, Stéphane Mbia, André-Pierre Gignac, Mamadou Niang, Habib Beye, Fabien Barthez, Mario Lemina, Lucho Gonzales, André Ayew, Jordan Ayew, Djibril Cissé, Vitorino Hilton et Brandao ? Ils ont tous été victimes de cambriolages ou de rackets à Marseille. L'attaque avait été particulièrement violente pour Hilton. Six hommes armés et cagoulés avaient débarqué à son domicile et l'avaient violenté pour lui dérober argent et objets précieux. Un triste quotidien dont beaucoup de joueurs de l'Olympique de Marseille sont victimes, d'après Daniel Van Buyten.

« Ils rackettent des joueurs »
Daniel Van Buyten connait bien l'Olympique de Marseille, puisqu'il y a évolué de 2001 à 2004, après avoir brillé au Standard de Liège. Après avoir passé trois saisons dans la cité phocéenne, le défenseur connait tous les rouages de la ville, et ses nombreux débordements. Dans son autobiographie, Big Dan, il raconte comment certains malfrats n'hésitaient pas à s'attaquer aux Olympiens. Son récit est édifiant : « Les joueurs de l'OM sont des proies, des victimes faciles. La route qui mène à la Commanderie, le centre d'entraînement, est une espèce de zone de non-droit. Il s'y passe les pires choses mais on y voit peu de policiers. Trop dangereux, ils ne sont pas fous ! C'est contrôlé par des bandes. On croise des gars avec des couteaux, d'autres avec des flingues. Ils rackettent des joueurs. Quelques maisons sont régulièrement cambriolées. Trois fois celle de Vedran Runje pendant qu'on est ensemble là-bas... La routine. Et c'est parfois pire. [...] Un jour, j'ai un coéquipier qui est stoppé par un type avec un flingue, il lui dit de sortir de sa voiture et le gars la vole tranquillement. Le joueur qui se retrouve sans voiture continue sa route à pied ou monte avec un coéquipier qui le suit. C'est comme ça, il joue à l'OM et il sait qu'il doit assumer. »

Toutes les confidences de Van Buyten sur l'#OM sont tirées de son livre Big Dan. pic.twitter.com/U8HM13aqsr

— OManiaque (@OManiaque) 3 Juin 2014

« Tu le casses, tu le tues »
Dans son bouquin, l'international belge évoque également son ancien entraîneur, le fantasque Bernard Tapie. L'homme d'affaires ne résistait pas à la pression avant le Classico face au PSG : « Bernard Tapie perd ses moyens avant chaque match contre le PSG. Il fait une fixation sur Ronaldinho qui est alors le meilleur joueur du monde : « Tu le casses, tu le tues, il ne peut pas toucher le ballon.» A propos de son ancien entraîneur, il va même plus loin en racontant une anecdote assez croustillante : « Tapie, c'est un spectacle à lui tout seul. Un jour, il me prend à part et m'explique qu'on ne doit jamais boire dans une bouteille en plastique déjà ouverte : « Tu sais qu'on peut mettre n'importe quel produit dangereux dans une bouteille ? Pour être sûr qu'elle n'a pas été trafiquée, il y a un truc très simple : tu la retournes et tu la presses. Si elle ne fuit pas, c'est bon, tu peux l'utiliser. Si elle coule, tu la jettes, ça veut dire qu'on a essayé de te droguer. »

On attend avec impatience le volume 2 de l'autobiographie du joueur...