Dans l'actualité récente

OM : tous les joueurs de l’équipe type de Bielsa ne sont plus là

Voir le site Téléfoot

OM : Convoité en Italie, Marcelo Bielsa restera-t-il à Marseille la saison prochaine ?
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-07-23T15:37:34.912Z, mis à jour 2016-07-23T15:38:33.840Z

Il y a quelques mois, Marcelo Bielsa dirigeait une séduisante équipe marseillaise. Aujourd'hui, le coach argentin et les onze joueurs sont partis.

Il n’y a encore pas si longtemps, l’OM se battait pour une place sur le podium. Marcelo Bielsa était encore là et l’effectif vendait du rêve. Aujourd’hui, l’Argentin n’est plus là, tout comme son onze titulaire.

Labrune, serial vendeur

A l’issue de la saison 2014/2015, l’OM termine a une prometteuse quatrième place, après avoir tenu la dragée haute aux grosses écuries de Ligue 1. Sous l’impulsion de Marcelo Bielsa, le club phocéen réalise un départ canon puis cale au printemps, sans doute émoussé par les exigences physiques du coach argentin. Malgré cette performance, Vincent Labrune est obligé de vendre pour équilibrer les comptes. Les stars s’en vont : Gignac s’envole au Mexique, Payet signe chez les Hammers, Imbula s’engage avec Porto et Ayew file à Swansea. Morel, lui, renforce l’Olympique Lyonnais. L’intersaison est terrible pour les supporters.

Saison 2015/2016

L’exercice suivant commence de la pire des manières : Marcelo Bielsa claque la porte lors de la conférence de presse de la première journée et, dans la foulée, Florian Thauvin rejoint Newcastle. L’arrivée de Michel, remercié avant la fin, ne change rien : les temps sont durs à l’OM, qui termine à une piètre treizième place. L’annonce de la vente du club préfigure une nouveau mercato incertain. Les derniers soldats de Marcelo Bielsa sont tous partis (Fanni à Doha en janvier, Brice Dja Djédjé à Watford, Mandanda à Crystal Palace et Mendy à Monaco) ou n’ont pas été prolongés (Romao). Autrement dit, l’équipe qui débutera en août prochain n’aura strictement plus rien à voir avec celle d’il y a deux ans. Du jamais vu.

Un chantier

Vincent Labrune ne sera plus le président de l’OM. Mais c’est un chantier qui attend Giovanni Ciccolunghi, nommé président du directoire. Car tous les départs observés ces dernières semaines (n’oublions pas Michy Batshuayi à Chelsea) devront être palliés d’une manière ou d’une autre. On annonce les signatures futures de Bafétimbi Gomis et Clinton Njie en plus des noms moins ronflants déjà enregistrés. Le gros du ménage a été fait, même s’il reste des dossiers à régler (Diarra pour ne citer que lui), et, maintenant, l’Olympique de Marseille peut voir un peu plus loin. Les supporters, en revanche, devront faire preuve d’un peu de patience. Car on ne remplace pas un onze entier hyper compétitif du jour au lendemain.