Dans l'actualité récente

OM : L’enfant qui avait enlacé Steve Mandanda écope d’un rappel à la loi

Voir le site Téléfoot

Mandanda
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-05-19T15:17:20.883Z, mis à jour 2016-05-19T15:17:21.966Z

Lors de la rencontre opposant l’OM au Stade de Reims le 7 mai dernier, un enfant avait fait irruption sur la pelouse pour enlacer Steve Mandanda. Passé par la case tribunal pour jeunes depuis, il a écopé d’un rappel à la loi.

7 mai, Stade Vélodrome. Alors que le match opposant l’Olympique de Marseille face au Stade de Reims approche de son dénouement, un enfant de 13 ans fait irruption sur la pelouse. Il déjoue la sécurité, cavale et s’approche de Steve Mandanda. Trop content de pouvoir enfin voir son idole, il l’enlace quelques instants, avant d’être rattrapé par les stadiers. Convoqué au tribunal pour ce geste, le jeune supporteur a écopé d’un simple rappel à la loi.

Pas d’interdiction de stade

Après son câlin à Steve Mandanda, Rayan, le supporteur de l’OM, risquait une interdiction de stade. Convoqué au tribunal ce jeudi, le verdict est tombé. Son avocat l’a révélée à RMC Sport : « Rayan a reçu un rappel à la loi et l'histoire devrait se terminer dans la clémence. »



« J’admire Steve Mandanda »

Peu après la rencontre face à Reims, Rayan avait expliqué son geste dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux. Il voulait le saluer une dernière fois, avant son probable départ cet été : « J’admire Steve Mandanda depuis que je suis en couche-culotte. C'était peut-être son dernier match à Marseille avec le maillot de l’OM, donc je voulais simplement le remercier au nom de tous les supporters. J’ai un peu hésité et j’y suis allé. »

L’entraîneur de l’OM, Franck Passi, avait également réagi : « C'est beau. Pour moi c'est la beauté du foot. Après, évidemment, on ne peut pas laisser entrer tout le monde sur le terrain ! Mais même pour Steve, ça a été un grand moment, on l'a vu dans ses yeux quand il l'a pris dans ses bras et protégé des vigiles. Ce sont des belles anecdotes du foot. A mon sens, il ne mérite pas d'être interdit de stade, mais ce n'est pas moi qui fais la sécu... »

Sur Twitter, Michy Batshuayi avait lui fait part de son incompréhension face à la convocation au tribunal du jeune supporteur :