Dans l'actualité récente

OM : Lucho va rester

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2011-08-27T12:00:00.000Z, mis à jour 2011-08-27T12:00:00.000Z

Le joueur argentin Lucho va finalement rester à l'Olympique de Marseille pour au moins une saison de plus. Néanmoins, il a négocié une nouvelle clause pour préparer un départ l'an prochain...

Vendredi, les dirigeants marseillais et Lucho sont finalement parvenus à un accord. Le joueur argentin évoluera donc sous les couleurs phocéennes dans les prochains mois.



Durant le mercato, Deschamps ne redoutait qu'une chose et une seule : revivre le cauchemar Mamadou Niang, cette fois-ci avec Lucho. Après une date butoir fixée au 15 juillet, date avant laquelle le meneur de jeu devait trouver un club, les discussions ont finalement couru jusqu'au 26 août. Deschamps l'a donc échappé belle. Mais il reste désormais à voir si Lucho sera toujours aussi motivé par le challenge marseillais, lui qui n'a jamais caché ses envies d'ailleurs.




Marcello Trapasso a confirmé à l'Equipe que Lucho sera bien marseillais dans les prochains mois. Mais jusqu'à quand ? En effet, Vincent Labrune, le président de l'OM, a accepté une nouvelle clause dans le contrat de l'Argentin. Si un club propose 3,5 millions d'euros l'été prochain alors Lucho pourra partir sans honorer sa dernière saison. Un prix qu'il fallait visiblement payer pour le garder... au moins un an de plus.



Quand Amalfitano a quitté Lorient pour rejoindre Marseille, il était persuadé d'avoir une place de titulaire. Car il pensait que Lucho partirait. Finalement, ce ne sera pas le cas et Didier Deschamps va devoir revoir ses plans, « Le départ de Lucho, ce n'était qu'une possibilité. Ce n'est plus le cas et ça change un petit peu forcément. » explique ainsi l'entraîneur. De quoi privilégier l'option Lucho à celle proposée par Amalfitano ? Les prochains matches nous le diront.


Théoriquement, le mercato de l'OM est terminé. Deschamps et ses hommes peuvent donc envisager l'avenir un peu plus sereinement que l'an dernier à la même période.