Dans l'actualité récente

OM : Marseille saute sur l'occasion

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-15T18:42:00.000Z, mis à jour 2012-12-15T18:55:18.000Z

Marseille confirme sa bonne santé à l'extérieur en l'emportant à Toulouse (0-1) face à une formation rapidement réduite à 10 puis à 9.

Logique vainqueur d'une formation toulousaine décapitée, les Marseillais s'installent provisoirement à la deuxième place du championnat.


L'OM intraîtable à l'extérieur

Maltraité à domicile dans son Vélodrome, l'OM a confirmé ce samedi sur la pelouse du Stadium qu'elle était bien la meilleure équipe du championnat à l'extérieur cette saison. A tel point qu'elle est la seule formation de l'élite à compter pour l'instant plus de points remportés à domicile qu'à l'extérieur (14 contre 21). Une onzième victoire au total qui permet aux Phocéens de s'intercaler au classement (2e avec 35 points) entre Lyonnais (1er, 35 points) et Parisiens (3e, 32 points) qui ont rendez-vous ce dimanche au Parc des Princes.


Le bonjour de Gignac à son ancien club

A Toulouse, les Marseillais enchaînent également un deuxième succès consécutif ce qui ne lui était plus arrivé depuis la sixième journée de championnat. Autre bonne nouvelle du jour, la rentrée en jeu décisive de Pierre-André Gignac. Sa première apparition à Bastia dans la semaine fut porteuse d'espoir, la seconde ce samedi (il est entré à la place d'Amalfitano à la 46e) n'a fait que confirmer cette impression. Auteur d'une belle frappe enroulée du droit à l'entrée de la surface, il ôta une belle épine du pied à son équipe à un moment du match où l'on se demandait si la supériorité numérique dont elle bénéficiait depuis la 27e minute n'allait pas se retourner contre elle.


Deux exclusions incontestables

C'est en effet au travers des événements de la première période que la victoire des Marseillais s'est dessinée. Mieux dans le jeu, le TFC a vu beaucoup de ses espoirs s'envoler en même temps que M'Bengue (27e, tacle irrégulier) puis Tabanou (44e, deuxième carton jaune) regagnaient précipitamment les vestiaires. Le penalty manqué par André Ayew ou plutôt stoppé par Ahamada n'aura finalement fait que retarder la sentence.


Giflés à deux reprises ces dernières semaines à domicile, c'est bien ancrés à la deuxième place du classement que les joueurs de l'OM visionneront confortablement assis dans leur canapé le choc de la L1 de ce dimanche soir.