OM : Marseille sous tension

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2014-01-25T16:12:00.000Z, mis à jour 2014-01-27T02:52:25.000Z

Humiliés en Ligue des champions, éliminés sans combattre en Coupe de la Ligue, puis sans gloire en Coupe de France, l'OM n'a plus que la Ligue 1 pour sauver sa saison. Pour ternir encore plus le tableau, son coach, José Anigo, a été menacé de mort ce vendredi.

Rien ne va plus à Marseille où deux piteuses éliminations en Coupe sont venus se greffer à un parcours en championnat décevant.


Anigo menacé de mort

Ce vendredi, le malaise à l'OM s'est encore amplifié. La raison ? Un tag aux "propos odieux" découvert le matin même sur un mur d'enceinte du centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus : "Pk Adri et pas José ? Anigo Mafia".Cette inscription faisait explicitement référence à la mort d'Adrien, le fils de José Anigo, tué par balles à Marseille, par deux hommes à moto, le 5 septembre dernier dans un règlement de compte. Choqué, José Anigo a préféré ne pas se présenter conférence de presse initialement prévue.


Une saison sans titre

Côté terrain, l'ambiance est lourde également. Le revers face à Nice intervient pile une semaine après l'élimination en quarts de finale de la Coupe de la Ligue, à Lyon (2-1). Eliminé de la Ligue des champions et non reversé en Ligue Europa, repoussé à 18 points du PSG en championnat, l'OM ne remportera aucun titre cette saison. "C'est une grosse déception car la Coupe était un objectif majeur", a regretté Mathieu Valbuena "Beaucoup se projettent sur les quatre ou cinq prochains mois. Ils parlent tous de Coupe du monde avec leur sélection différente. Je veux bien, mais avant tout cela, il y a du chemin à faire avec son club et un niveau à montrer !" La déclaration, sans détour, de José Anigo après la déroute contre Nice pointait elle directement le rendement et le comportement des joueurs de l'effectif olympien. Une critique qui révèle au grand jour le comportement très individualiste, pour ne pas dire égoïste, de certains joueurs marseillais.


Des joueurs défaillants

Le Camerounais Nicolas Nkoulou, méconnaissable et parfois peu concerné, est forcément dans le viseur. Mendy et Imbula, jamais à l'abri d'un débordement comportementale aussi. Mais les internationaux français sont aussi les premiers concernés par le courroux de José Anigo, qui n'a que Marseille en tête quand d'autres sont déjà au Brésil. Ainsi Valbuena se montre très impatient de retrouver le plus vite possible une place de titulaire après sa blessure. Payet, isolé dans le groupe marseillais, goûte, lui, peu de se retrouver de plus en plus sur banc de touche. Une situation qui favorise l'émergence confirmée de Florian Thauvin... un concurrent direct à un strapontin dans le groupe France. Décidément, ien ne s'annonce simple pour l'OM. Et voilà que Monaco se pointe devant eux...


Opposé au dauphin monégasque ce dimanche soir, l'OM a une belle occasion devant lui pour entamer sa rédemption.