Dans l'actualité récente

OM : Michel en pole pour succéder à Bielsa

Voir le site Téléfoot

RTR2A2CG
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2015-08-18T17:55:52.236Z, mis à jour 2015-08-18T17:55:59.275Z

Le technicien espagnol Michel serait en tête de la short-list des dirigeants olympiens. L'ancien du Real est actuellement libre de tout contrat.

Libre depuis son départ de l'Olympiakos en janvier, Michel est en haut de la short-list des dirigeants de l'OM pour succéder à Marcelo Bielsa.

Michel, priorité de Labrune

Voilà près de quinze jours que Marcelo Bielsa a pris la poudre d'escampette et l'impatience guette les supporters marseillais. Leur attente pourrait être récompensé sous peu. A en croire lequipe.fr, l'Espagnol Michel est la priorité des dirigeants de l'Olympique de Marseille pour prendre la succession du coach argentin. Le profil du technicien espagnol (52 ans), libre depuis son départ de l'Olympiakos en janvier dernier, plait particulièrement au président Vincent Labrune et à son équipe. 

Un Espagnol plutôt qu'un Italien

L'OM semblait chercher son entraîneur de l'autre côté des Alpes, il pourrait finalement trouver la perle rare de l'autre côté des Pyrénées. Michel est en tout cas en tête de la short-list établie par Vincent Labrune pour suppléer Franck Passi. Devant Roberto Donadoni, Vincenzo Montella ou Luciano Spalletti, autres noms régulièrement cités pour s'asseoir sur le banc phocéen. Joueur du Real Madrid durant toute sa carrière, hormis un court passage au Mexique, Michel réunit toutes les qualités requises par le dirigeant olympien. Adepte d'un football offensif, dans la plus pure tradition merengue, il possède également une vraie expérience du haut niveau. 

Deux fois titré avec l'Olympiakos

Outre le club du Pirée, qu'il a dirigé pendant deux ans et avec lequel il a décroché deux titres de champion de Grèce, l'ancien milieu de terrain du Real Madrid a également dirigé Getafe et Séville. A son discrédit, Michel reste sur deux expériences mitigées, que ce soit avec Séville ou l'Olympiakos où l'aventure s'est à chaque fois terminée par un limogeage. Son bilan global est néanmoins plus que correct en Grèce avec 65 victoires pour 11 défaites en 90 matches. Reste maintenant à savoir si le challenge marseillais est de nature à l'intéresser.

Si tel est le cas, la décision se retrouvera sous peu entre les mains de la propriétaire de l'OM, Margarita Louis-Dreyfus.