OM-OL : beaucoup d'intensité mais zéro vainqueur à l'arrivée

Voir le site Téléfoot

OM : Convoité en Italie, Marcelo Bielsa restera-t-il à Marseille la saison prochaine ?
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-03-15T22:23:00.000Z, mis à jour 2015-03-15T22:29:19.000Z

Lyon et Marseille se sont partagés les points lors du choc de la 29ème journée, malgré un match plaisant et intense. Au classement, l'OL reste en tête et à quatre points des Phocéens.

64 000 spectateurs (record pour le nouveau Vélodrome), des actions, des grands gardiens, de l'intensité, une polémique, quelques débordements... Le choc de la 29ème journée était bel et bien un choc, mais il n'y a eu aucun but pour départager l'OL et l'OM.

On a retrouvé l'OM
Dès les premières minutes, on a senti des Marseillais très concernés, déterminés à étouffer leurs adversaires comme ils savaient si bien le faire en début de saison. Par exemple, ils sont parvenus à couper la relation entre Fekir et Lacazette, le duo magique de l'OL privé de Gourcuff dimanche soir. Au pressing haut et agressif, il fallait ajouter de belles inspirations sur le front de l'attaque grâce, notamment, à un Payet hyper inspiré. Mais les gardiens étaient en forme : Lopes s'est d'abord imposé devant Gignac (3ème) avant que Lacazette, au terme d'une contre-attaque, ne bute sur Mandanda (7ème). Globalement, les Gones ont davantage pensé à résister plutôt qu'à jouer, en acceptant de subir pour profiter des baisses de régime physique des marseillais au moment opportun. 0-0 à la pause malgré tout.

Avec la goal line technology...
Au final, ce match entre les deux Olympiques aura au moins servi à une chose, sinon préserver le suspens pour le titre de Champion de France. Car Ocampos, rentré en jeu à la place de Thauvin, avait bien marqué à la 83ème minute. Sauf que les arbitres ne pouvaient pas le voir et, dans la confusion, la goal line technology testée à la Coupe du Monde au Brésil et introduite en Premier League, aurait été utile. Surtout, elle serait venue récompenser des Marseillais combatifs, plus en verve que des Lyonnais ayant misé sur la défense, mais en manque de réussite à l'image du poteau trouvé par Gignac (71ème). Les hommes d'Hubert Fournier aurait même pu réaliser le hold-up parfait quand, à onze contre dix après l'expulsion de Morel, ont poussé pour ouvrir le score. Mais Mandanda est resté concentré jusqu'au bout, face à Tolisso (89ème), Fekir (90ème+4) et Yattara (90ème+5).

L'OL grand gagnant
Les deux meilleures attaques du Championnat se sont donc passées le mot pour rester muettes. Au classement, Marseille avait l'occasion de se replacer pour le titre. Il lui fallait surtout ne pas perdre, c'est chose faite mais quatre points séparent toujours l'OL et l'OM aujourd'hui. De son côté, Lyon pouvait profiter du faux pas du PSG à Bordeaux pour s'échapper en tête. Le point pris au Vélodrome reste un excellent résultat, surtout vu comment les Gones ont été bousculés par des Phocéens qui n'ont toujours pas battu un seul membre du Big Four cette saison (trois défaites, un nul).