OM-OL : Memphis Depay relance le suspense pour la troisième place !

Voir le site Téléfoot

RTX4H3QZ
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2018-03-18T22:15:55.078Z, mis à jour 2018-03-18T22:16:09.484Z

Memphis Depay a fait sa spéciale face à l'OM, arrachant la victoire dans les ultimes instants alors qu'il était remplaçant au coup d'envoi.

Grâce à un but tardif de Memphis Depay, l'Olympique Lyonnais s'est imposé sur la pelouse de l'Olympique de Marseille. Deux petits points séparent désormais les deux équipes au classement. Le suspense pour la troisième place est totalement relancé.

Marseille marque en premier

L'Olympico a, sans surprise, livré toutes ses promesses. Entre l'intensité et l'indécision, les spectateurs sont passés par toutes les émotions. Les joueurs aussi. Le match a d'abord tourné à l'avantage des Phocéens, auteurs d'une bien meilleure entame et qui ont été récompensés par un but de Rolando suite à un coup franc de Payet (31e). En face, les Lyonnais traînaient un peu la jambe et semblaient faire preuve de prudence. Ils ont ensuite profité du fait que l'OM a arrêté de jouer, préférant préserver son avance que de l'accentuer. Et si Mandanda a longtemps prolongé le suspense, il n'a rien pu faire quand Rami a mis le ballon dans ses propres filets (42e).

Depay refait le coup du PSG

Marseille s'est quelque peu endormi après l'ouverture du score et cet état d'esprit a été conservé après la pause. Les hommes de Rudi Garcia sont également tombés sur un grand Aouar, qui a donné l'avantage à son équipe avec une frappe enroulée en première intention (52e). Derrière, Mitroglou, entré en jeu à la place de Germain, a remis une nouvelle fois les deux équipes dos à dos avec beaucoup de réussite (84e), croyant relancer l'OM. Mais c'était sans compter sur Memphis Depay, lui-aussi remplaçant au coup d'envoi, et qui a pris le dessus sur Rolando pour lober Mandanda (90e). Comme face au PSG, le Néerlandais a été décisif dans les derniers instants.

Suspense relancé

Marseille avait l'occasion d'assurer sa troisième place en repoussant Lyon à huit points. A l'arrivée, toujours incapable de gagner face à une équipe du top 4, il n'a plus que deux petits points d'avance sur son bourreau du soir. La course pour le podium est encore loin d'être terminée, sauf peut-être pour Monaco, dauphin du PSG avec un matelas confortable de sept points. Au final, le vrai gagnant de ce choc, c'est peut-être l'ASM.