Dans l'actualité récente

OM-PSG : Quand Ibrahimovic tente de calmer Gignac, furieux contre le quatrième arbitre

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-04-07T10:38:00.000Z, mis à jour 2015-04-07T10:48:31.000Z

Dimanche soir, le PSG a remporté le Classico face à Marseille, 3-2. Une défaite au goût amer pour l'attaquant marseillais, André-Pierre Gignac. Très remonté contre le délégué du matc, APG a dû être calmé par Zlatan Ibrahimovic.

Très discret sur la pelouse du Vélodrome dimanche soir, Zlatan Ibrahimovic a réalisé sa bonne action après le coup de sifflet final. Le Suédois a ainsi calmé André-Pierre Gignac, furieux envers le corps arbitral, après l'expulsion d'André Ayew. Une scène surprenante, révélée par J+1, l'émission de Canal+.

«Tu veux quoi toi ? Tu fais quoi dans la vie ? »
Dimanche soir, l'OM et le PSG ont proposé un très beau spectacle, au terme duquel la bande à Laurent Blanc a finalement dominé celle de Marcelo Bielsa, 3-2. Très remuant sur la pelouse, André-Pierre Gignac l'a également été après le coup de sifflet final. Alors qu'André Ayew écope d'un deuxième carton jaune synonyme d'expulsion, APG vient réclamer des explications auprès de l'arbitre, Ruddy Buquet, et de ses assesseurs. Pour tenter de calmer la situation, Zlatan Ibrahimovic s'approche de Gignac et l'interpelle par son surnom : « Dédé, oh Dédé ! »

Instantanés d'un Classico à haute intensité et à haute tension #Jplus1 #OMPSG pic.twitter.com/b8Cb3FZkfz

— J+1 (@jplusun) 6 Avril 2015

Une scène cocasse révélée par J+1, qui n'obtient pas l'effet escompté. André-Pierre Gignac ne se calme pas, bien au contraire. Il s'approche du délégué de la rencontrer et l'allume littéralement : « Tu veux quoi toi? Tu fais quoi dans la vie ? »

Ibra et Gignac, une histoire de désamour
Cette scène est d'autant plus surprenante que, par le passé, André-Pierre Gignac et Zlatan Ibrahimovic ont montré qu'ils n'étaient pas les meilleurs amis du monde. En 2014, après une victoire 2-0 des Parisiens face aux Phocéens, le Suédois s'était moqué de son homologue attaquant : « La façon dont ils ont joué m'a un peu surpris. Je pensais qu'ils allaient jouer agressif... Normalement, on joue avec quatre défenseurs mais aujourd'hui, on a joué avec cinq, les quatre nôtres plus Gignac. Il a joué comme un défenseur central, avec tout le respect que j'ai pour lui. »

Dans le collimateur de la LFP après ses propos sur la France suite à la défaite face à Bordeaux en mars dernier, Zlatan Ibrahimovic s'est donc calmé. De quoi apaiser les instances du football ?