OM : ce qu'il faudra faire pour grandir rapidement

Voir le site Téléfoot

OM PSG
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2017-03-01T14:35:26.515Z, mis à jour 2017-03-01T14:36:12.634Z

La gifle 5-1 reçue lors du Classico a montré les limites de l'OM actuel. Pour devenir un candidat crédible aux premières places, les phocéens ont encore du chemin à parcourir.

On l’a vu contre le Paris Saint- Germain, le Champions Project de l’OM a encore  besoin de temps. Surclassée dans tous les domaines, l’équipe azuréenne va devoir se développer très rapidement pour combler une partie de son retard.


Créer une identité tactique

4-3-3 contre Paris dimanche, 3-5-2 ce soit contre Monaco, Rudi Garcia tâtonne encore et n’a pas trouvé son système. C’est pourtant une étape essentielle dans la construction d’une identité et d’un plan de jeu. Les forces actuelles de Marseille sont aisément identifiables, elles se situent devant où le trio Payet-Gomis-Thauvin possède un potentiel et une expérience indéniable.

Installer un 4-3-3 dans lequel ce trio sera le mieux mis en situation semble être la meilleure solution pour développer rapidement un jeu plaisant et efficace à même de séduire l’exigeant public du Stade Vélodrome. De plus, Rudi Garcia maîtrise parfaitement ce système qu’il avait installé avec succès à Lille et Rome.


Construire une défense

Le constat a sauté aux yeux dimanche, l’arrière garde de l’équipe marseillaise est catastrophique, très loin du niveau des meilleurs équipes du championnat. Il n’y a pas vraiment de secret, quand on associe de mauvais joueurs, cela donne rarement un bon collectif ! Pelé, Sakai, Fanni, Rolando ou Doria n’ont pas (plus) le niveau du haut de tableau, tout juste celui de la Ligue 1. Sans leur faire injure, ils n’ont pas leur place à Marseille. Pour Evra, laissons le revenir de blessure avant de l’enterrer.

A l’OM, la pression est plus forte qu’ailleurs, on ne peut pas se permettre de bricoler défensivement. Les grandes équipes olympiennes se sont toujours construites autour d’un socle ultra solide et expérimenté. Il n’y aura pas de remède miracle, il faut tout changer ! Zubizarreta va devoir s’activer et dénicher des éléments rompus au haut niveau. Le board marseillais serait bien avisés de se pencher sur les dossiers Sébastien Corchia ou Loïc Perrin, de solides joueurs de Ligue 1 immédiatement performants. Un retour de Steve Mandanda, qui végète à Crystal Palace, serait le bienvenu.


Recruter un taulier au milieu

Dans l’entrejeu, les marseillais ont du talent. Maxime Lopez, Morgan Sanson, Rémy Cabella, autant de joueurs qui pourront effacement incarner un projet de jeu cohérent. De la technique oui mais où est le potentiel patron ? Qui pour gagner les duels, imposer le tempo et se faire respecter ? Lyon a Gonalons, Bordeaux a Toulalan mais à Marseille, depuis le départ de Lassana Diarra, personne n’a repris le flambeau. William Vainqueur fait ce qu’il peut mais n’a pas l’étoffe d’un taulier dans un club de cette dimension.

En interne, Marseille n’a pas de solution, encore une fois, il va falloir sortir la planche à billets. Rapatrier Etienne Capoue ou  Yohan Cabaye pourrait être une bonne idée.


Densifier l’effectif

Nous avons énuméré les postes à pourvoir en priorité dans le onze de départ mais c’est l’effectif dans son ensemble qu’il faut revoir en profondeur pour pouvoir lutter sur la distance dans ce championnat. Il faut doubler les postes à moindre coût. En se débarrassant tout d’abord de nombreux joueurs loin du niveau exigé pour être tout de suite performant et ne présentant pas un potentiel intéressant sur le moyen terme.  Pelé, Rolando, Hubocan, Fanni, Sarr, pour ne citer qu’eux, doivent faire leurs bagages.

Pour les remplacer, il serait judicieux de piocher en Ligue 1, riche en talents. Le montpelliérain Boudebouz, le dijonnais Diony ou l’angevin N’Doye auraient parfaitement le profil pour apporter de la densité et de l’efficacité au banc marseillais.

Bref,  les dirigeants du seul club français vainqueur de la Ligue des Champions ont du pain sur la planche avant de présenter un effectif en mesure de rivaliser pour les premières places…