Dans l'actualité récente

OM - Rennes : Alessandrini répond aux frères Ayew

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-01-26T18:10:00.000Z, mis à jour 2013-01-26T18:15:21.000Z

Dans une rencontre tout azimut, l'OM et Rennes se sont neutralisés. Les frères Ayew ont encore frappé mais Alessandrini a délivré une passe décisive et arraché l'égalisation lors des dernières minutes.

Marseille et Rennes ont livré une rencontre pleine de spectacle. Malheureusement pour l'une et l'autre, il n'y a pas eu de gagnant.

Du Marseille dans le texte
Pavés de bonnes intentions dès le coup d'envoi, les hommes de Frédéric Antonetti ont très vite voulu prendre le jeu à leur compte. Comment ? En pressant des Marseillais un peu timorés. Comme à l'habitude, les coéquipiers de Gignac ont attendu que les premières salves passent. Puis, leur réalisme, qui a du mal à les quitter depuis le début de la saison, a encore frappé. Sur une perte de balle de Julien Féret, André Ayew lance Valbuena, qui lui délivre une passe millimétrée à son tour. Le grand frère de Jordan n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but (37ème). C'est la septième passe décisive pour l'international. Avant la mi-temps, le même André aurait pu corser l'addition. Il le regrettera.

Alessandrini a tout fait
Les Rennais ont débuté la deuxième période comme lors de l'entame du match : tout feu, tout flamme. Sous l'impulsion d'un Alessandrini intenable, les hôtes se sont procurés beaucoup d'actions dangereuses jusqu'à cette égalisation sur un corner tiré par... Alessandrini et transformé par Théophile Catherine (59ème). Un peu sonnés, les Phocéens ont repris leurs esprits et accéléré lors des dix dernières minutes. C'est dans ce temps fort que Jordan, l'autre Ayew, a crucifié le stade de la Route de Lorient (83ème). A cet instant, Mandanda croyait tellement à la victoire qu'il s'est permis une faute de main qu' Alessandrini - encore lui - s'est chargé de transformer en but (88ème). 2 à 2, score final, un score qui ne fait les affaires de personne.

L'OM fait du surplace

Lyon, qui a battu Valenciennes vendredi, a pris ses distances avec l'Olympique de Marseille. En cas de succès dimanche soir face à Lille, le PSG pourra imiter les rhodaniens. S'il y a eu du mieux face à Rennes, les Marseillais ont payé leur intermittence et restent sur 4 points pris sur 9 (la défaite face à Sochaux plane encore). L'équipe de l'Ouest, elle, pointe au quatrième rang, une petite unité devant Nice, qui reçoit Bordeaux.

Qu'aurait fait l'OM si les frères Ayew avaient été retenus à la CAN 2013 ?