OM - Transfert : Gignac poussé vers la sortie ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-07-21T08:35:00.000Z, mis à jour 2013-07-21T10:48:18.000Z

André-Pierre Gignac sous les couleurs de l'OM, c'est peut-être de l'histoire ancienne. Les dirigeants olympiens, rebutés par les conditions salariales du joueur, s'évertueraient en tout cas à lui trouver un nouveau club.

Les dirigeants olympiens songeraient sérieusement à se séparer de leur meilleur buteur de la saison passée.


L'Angleterre comme destination?

La saison 2012/2013, de loin sa plus performante (13 buts en championnat), n'aurait pas suffi à Gignac pour convaincre ses dirigeants de le conserver pour la nouvelle saison qui s'annonce. Selon Le Parisien, dans leur ambition de dégraissage, les dirigeants envisageraient de vendre leur buteur, acheté près de 20 millions à Toulouse à l'été 2010. L'OM aurait d'ailleurs contacté des agents influents en Angleterre, et notamment celui de Joey Barton, pour lui trouver une porte de sortie. « J'ai parlé de Gignac à de nombreux clubs anglais, a confié William McKay, agent britannique. Ils sont intéressés par son profil, avec sa puissance, ce joueur est fait pour la Premier League. » Un constat partagé par les dirigeants de Newcastle notamment.


Gignac veut rester

Le son de cloche diffère dans le camp de Gignac. Le représentant du buteur de l'OM, Jean-Christophe Cano, au courant des intentions des dirigeants de l'Olympique de Marseille, a tenu à remettre les pendules à l'heure : « On a encore beaucoup de temps pour réfléchir ensemble à la suite. Je n'ai pas évoqué la moindre proposition de l'étranger avec André-Pierre car il n'a tout simplement jamais envisagé de partir cet été ! Trouver un meilleur projet que l'OM aujourd'hui me paraît éminemment compliqué. Il a hâte de vivre une nouvelle belle saison à Marseille ».


Gomis pour le remplacer

Pour remplacer l'ex-Toulousain, le nom de Bafétimbi Gomis revient avec insistance ces derniers jours sur la Canebière. Plus en odeur de sainteté du coté de Tola-Vologe - et c'est un euphémisme de le dire - l'international français présenterait l'avantage d'offrir des conditions salariales moins importantes aux dirigeants olympiens. Surtout, le challenge semble davantage attirer l'ancien stéphanois qu'un exil, lui-aussi évoqué, du côté de l'Angleterre avec un possible point de chute à Newcastle, encore une fois.


André-Pierre Gignac est lié avec l'Olympique de Marseille jusqu'en 2015.