Dans l'actualité récente

OM: trois hommes à la hauteur

Voir le site Téléfoot

Dimitri Payet
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2018-04-13T09:13:12.828Z, mis à jour 2018-04-13T09:13:26.823Z

Victorieux d'un match endiablé face à Leipzig (5-2), l 'Olympique de Marseille rallie les demi-finales de la Ligue Europa. Un succès symbolisé par des performances individuelles de premier plan telles celles de Dimitri Payet, Luiz Gustavo ou encore Maxime Lopez.

Le match le plus important de la saison de l’OM a failli tourner au flop après un peu plus d'une minute de jeu. Mais guidé par un Dimitri Payet des grands jours, les Olympiens ont renversé les Allemands avec un panache dingue pour décrocher une place en demi-finales. Coup de projecteur sur trois joueurs symboles de cette folle soirée au Vélodrome.

Payet retrouve la lumière

On pensait l'affaire réglée. Quatre-vingt dix minutes auront suffi au Marseillais pour redistribuer les cartes et semer à nouveau le doute dans l'esprit de Didier Deschamps quant au bien-fondé de sa place dans les vingt-trois pour la campagne de Russie. Dimitri Payet va mieux depuis un mois et cela s'est vu hier soir. Et quand il joue à ce niveau, comme par enchantement, tout devient plus simple pour son équipe aussi. Impliqué directement sur les quatre (cinq, sans l’erreur de Mitroglou) premiers buts de l’OM, il a tout allié: la technique délicieuse, les efforts sans le ballon, les coups de pied arrêtés et l'efficacité. La qualification du club phocéen pour les demis, c'est surtout la sienne.

Luiz Gustavo en patron

100% de duels gagnés, 100% de passes réussies: Luis Gustavo, à nouveau positionné en défense centrale, a fait la prestation que l'on attendait de la part du plus expérimenté des joueurs présents sur la pelouse hier soir. Une performance majeure qui questionne presque sur son poste préférentiel dans cette équipe olympienne même si le retour de blessure Rami devrait refermer cette parenthèse. Face aux attaquants de Leipzig, le Brésilien a bien commandé sa défense malgré l'ouverture précoce des Allemand, a parfaitement lu le jeu adverse pour couper plusieurs ballons brûlants et a été précieux dans la relance. Un vrai match de patron.

Maxime Lopez a bien grandi

C'est à travers ce genre de rencontres que l'on comprend un peu mieux pourquoi certains grands clubs espagnols lorgnent sur lui avec insistance. Hier soir, pour son premier grand rendez-vous européen, le milieu de terrain de 20 ans avait du travail à abattre au milieu de terrain et il y a mis l'énergie et l'application nécessaires. Généreux à la récupération donc, il a surtout été très à l'aise avec le ballon, offrant quelques périodes de récupération bienvenus aux Olympiens. Hâte de le revoir à ce niveau et dans ce genre de confrontations à couteaux tirés.