Dans l'actualité récente

OM - Twitter : le CNE ne sanctionne pas Barton

Voir le site Téléfoot

Barton -OM
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-04-15T15:42:00.000Z, mis à jour 2013-04-15T15:47:39.000Z

Le Conseil national de l'éthique (CNE) a finalement décidé de ne pas sanctionner le joueur de l'OM Joey Barton pour ses propos tenus sur Twitter au sujet du Parisien Thiago Silva. Beaucoup de bruit pour rien.

Voilà une affaire qui a beaucoup fait parler pour au final accoucher d'une souris. Convoqué lundi par le Conseil national de l'éthique (CNE), Joey Barton n'a écopé d'aucune sanction. Le milieu de terrain de l'OM, auteur de déclarations insultantes envers le défenseur du PSG Thiago Silva via son compte Twitter, s'en sort donc avec un simple rappel à l'ordre de ses dirigeants.

Le CNE abandonne
Le président du CNE Laurent Davenas explique dans L'Equipe cette absence de sanction : « Le Conseil n'a pas été en mesure de juger cette affaire. Il pouvait y avoir des problèmes d'interprétation sur des propos tenus en anglais. D'autre part, nous n'avons reçu les conclusions des avocats que vendredi soir à la FFF. Les membres de la commission n'y ont pas eu accès dans un délai suffisant. » Une chose est sûre même en anglais, c'est que Joey Barton (OM) avait traité Thiago Silva (PSG) de noms particulièrement insultants.

Peut-on tout dire sur Twitter ?
Le CNE pose également la question de savoir dans quelle mesure les déclarations faites sur Twitter sont susceptibles d'être sanctionnées. Laurent Davenas ajoute ainsi : « Et puis, cette affaire soulève des problèmes d'ordre juridique. Twitter est-il un espace de communication public ? » La prolifération des déclarations effectuées via le réseau social indique en tout cas qu'il est devenu un mode d'expression au même titre que la télévision, la radio ou la presse écrite. Les dirigeants de l'OM avaient en tout cas pris les devants en présentant leurs excuses à Thiago Silva et en demandant à Joey Barton d'en faire autant.

Barton sous surveillance
Reste à savoir ce que cette absence de sanction provoquera chez Joey Barton. Le bad boy de l'OM recommencera-t-il à se lâcher sur Twitter ? A moins que le recadrage de ses dirigeants ait suffi à calmer les ardeurs de l'Anglais. Les prochains tweets de Joey Barton seront en tout cas scrutés avec attention...

Mais le CNE ne s'en mêlera pas.