OM : déjà un effet Garcia ?

Voir le site Téléfoot

PSG-OM (0-0) : Unai Emery a donné raison à Rudi Garcia
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-10-24T09:55:55.745Z, mis à jour 2016-10-24T10:15:54.646Z

Si l'OM a rapporté un point point de son déplacement à Paris, tout reste à faire pour Rudi Garcia.

Pour sa première sur le banc olympien, Rudi Garcia est revenu du Parc des Princes avec un point bienvenu dans la construction de son nouvel OM. Si comptablement ce résultat est une très bonne affaire, ce classico peut-il être considéré pour autant comme une victoire pour Rudi Garcia.

Un résultat idéal pour lancer le projet McCourt

Tous les observateurs leur promettaient l’enfer, Bixente Lizarazu parlait « d’une classe d’écart entre les deux équipes » et pourtant ils ont tenu. Ce nul 0-0 rapporté au forceps de la capitale est une première pierre tout à fait honorable pour projet de Franck McCourt et Jacques-Henri Eyraud. Ils parlaient tous deux de rivaliser avec le PSG, ils l’ont fait sur 90 minutes.

Cerise sur le gâteau, l’Oympique de Marseille a définitivement rompu avec l’époque Labrune en mettant fin à une série de 10 défaites contre le grand rival parisien et en rapportant enfin des points d’un déplacement au Parc, une première depuis six rencontres. A ce titre, ce match est un bon point de départ pour Garcia qui, en 48h, aura confirmé aux supporters qu’il était l’homme de la situation.

Un contenu inexistant

Pourtant, sur le fond, ce match est loin de porter sa marque. L’ancien coach lillois, adepte du jeu offensif, a préféré rassurer son groupe en privilégiant une organisation très défensive avec trois défenseurs centraux pour faire déjouer le PSG. Si cette tactique a porté ses fruits et a empêché les parisiens de s’exprimer, tout reste à construire côté olympien.


Avec aucun tir cadré, une première depuis dix ans, l’OM n’a pas joué, n’a rien montré, n'a rien tenté dans un match particulièrement triste. Si ce constat est acceptable chez le quadruple champion de France en titre, il ne le sera plus. Cette tactique était un « one-shot » sans lendemain qui ne pourra pas s’inscrire dans la durée. On n’a pas encore vu la patte Garcia, on espère en avoir un aperçu contre Bordeaux, dans un autre grand classique, la semaine prochaine au Vélodrome.


en savoir plus : Bixente Lizarazu