Dans l'actualité récente

OM - Valbuena : Paris n'est pas imbattable

Voir le site Téléfoot

error
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2014-03-01T08:47:00.000Z, mis à jour 2014-03-01T10:26:08.000Z

Avant le classico, José Angio et Mathieu Valbuena ont répondu aux questions des journalistes en conférence de presse. Pour eux, l'OM a un bon coup à jouer au Parc des Princes.

Retour sur la conférence de presse de José Anigo et Mathieu Valbuena. L'entraîneur et le milieu de terrain de l'OM sont confiants avant d'aller défier, dimanche soir, le PSG au Parc des Princes.


José Anigo : On y va avec un esprit de gagne
L'entraîneur de l'OM est arrivé détendu en conférence de presse. Il est se réjouit d'affronter le PSG : « C'est un match intéressant pour tout le monde. On le prend comme un match à 3 points. Quoi qu'il arrive, on ne sera pas la première équipe à souffrir. On y va avec de la volonté et un esprit de gagne. On a une bonne équipe, avec des internationaux. On va y aller sans peur. On n'aura pas cette appréhension d'aller au Parc en se disant Zlatan fait peur. Collectivement, il y a des choses à faire pour pouvoir contrer cette équipe."


Mathieu Valbuena : les favoris ne gagnent pas toujours
Après José Anigo, c'est Mathieu Valbuena qui a répondu à nos questions. Comme son entraîneur, le milieu offensif est confiant avant d'aller au Parc : « Paris est favori. C'est logique qu'il le soit, quand on considère l'écart au classement. Mais heureusement, les favoris ne gagnent pas toujours. Ils ne sont pas imbattables, nous avons pu le constater avec Montpellier récemment. Il faut savoir profiter de leurs faiblesses même s'il y en a peu. Nous ne devons pas nous attendre à avoir le ballon mais dans l'intention, nous serons ambitieux, car notre objectif, c'est bien de rester sur notre série victorieuse pour espérer la troisième place. Même si on s'attend à souffrir, sur un match, on peut rivaliser."


Retenir les leçons du match aller
Mathieu Valbuena est ensuite revenu sur la défaite de l'OM lors du match aller. "Cette défaite à 11 contre 10 (1-2) a laissé beaucoup de traces. Nous avions les moyens de gagner cette confrontation puisque nous avions ouvert le score dans la première demi-heure. Mais quand Paris a été réduit à 10, nous nous sommes recroquevillés sur nous-mêmes. Et on a perdu. Nous avons eu du mal à l'encaisser car cette victoire nous tendait les bras."


Mathieu Valbuena espère que ses coéquipiers auront ainsi retenu la leçon.