OM: Valère Germain débute son aventure phocéenne en fanfare

Voir le site Téléfoot

Valère Germain   Olympique de Marseille KV Ostende   Ligue Europa
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-07-28T17:13:58.862Z, mis à jour 2017-07-28T17:24:05.062Z

Quelle première ! Valère Germain a réalisé un premier match officiel de feu avec l'Olympique de Marseille face à Ostende (4-2) au troisième tour de qualifications de la Ligue Europa (match aller). La recrue a inscrit un triplé : c'est du jamais-vu dans l'histoire de l'OM !

On est au Stade Vélodrome, jeudi 27 juillet. Le chrono affiche 85 minutes de jeu et un score de 4-2 pour l'Olympique de Marseille contre le KV Ostende, match aller du troisième tour de qualifications de la Ligue Europa. Rudi Garcia procède à un dernier changement, et les 46 000 spectateurs marseillais se lèvent et ovationnent le sortant Valère Germain. Ce dernier quitte le terrain sous un tonnerre d'applaudissements qui récompensent son match parfait, ponctué d'un triplé.

Avec son triplé, il surpasse toutes les légendes marseillaises


Dès la 2e, le n°28 phocéen avait ouvert le score avec un but du bout du pied, digne d'un vrai attaquant de surface. Plus tard, une autre de ses frappes sera repoussée par Silvio Proto et profitera à Morgan Sanson pour le but du 2-1. A la 57e, une belle reprise pied droit de Valère Germain a offert le break à l'OM. Et trois minutes avant de sortir, la recrue paracheva son œuvre d'un dernier tir qui fit mouche.

Oui, après une telle prestation, Valère Germain a amplement mérité les ovations de son nouveau public déjà charmé. Lors des matches amicaux, l'ancien Monégasque avait déjà montré ses aptitudes. Son premier match officiel a été encore plus brillant. Il lui permet même d'entrer dans l'histoire des Ciel et Blanc. Le site de l'OM est formel : "Super Valère", comme il est surnommé, et le seul Marseillais à avoir inscrit un triplé pour son premier match officiel. Plus fort que les légendes Papin, Skoblar et Andersson !

L'héritier marseillais ouvre un nouveau chapitre


Au micro de RMC Sport, Dimitri Payet, le nouveau capitaine marseillais, n'a pas caché son enthousiasme face au premier match de son nouvel équipier : "Valère a montré qu'il était un redoutable finisseur. (...) Un bon attaquant qui plante, ça coûte cher. Lui, on l'a eu pour pas cher !" Acheté à Monaco pour 8 millions d'euros, le buteur semble en effet avoir le profil de la "très bonne affaire". En plus, l'histoire est belle : enfin, l'enfant du pays porte le maillot olympien !

Né dans la cité phocéenne en 1990, Valère Germain marche sur les traces de son père Bruno, triple champion de France (1989, 1990, 1991), vainqueur de la Coupe de France (1989) et finaliste de la Coupe des clubs champions (1991), ancêtre de la Ligue des champions.

Opta, la société spécialisée dans les statistiques, a fait les comptes : Valère a trouvé le chemin des filets 8 187 jours après le dernier but de son père Bruno. C'était en 1995, le petit Valère n'avait pas encore 5 ans... Aujourd'hui, c'est sur ses épaules que repose une partie des espoirs de l'OM pour la saison 2017-2018. L'histoire commence de la meilleure des façons.