On a retrouvé Trezegol

Voir le site Téléfoot

On a retrouvé Trezegol
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-09-30T12:31:03.000Z, mis à jour 2009-09-30T12:31:03.000Z

Après des mois de doute, David Trezeguet a retrouvé le chemin des filets ces dernières semaines. Auteur de trois buts depuis le début de la saison, l'attaquant de la Juve est de retour aux affaires et va tenter d'enchainer face au Bayern Munich sous les yeux de Raymond Doemenech...

Il a enfin vu le bout du tunnel. Pendant des mois, David Trezeguet n'a rien eu à se mettre sous la dent. Du 21 février au 12 septembre dernier, le Franco-argentin, souvent sur le banc, n'a pas eu la joie de faire trembler les filets. Neufs matches sans le moindre but. 375 minutes de disette toutes compétitions confondues. Une longue traversée du désert. Très longue pour un joueur auteur de 186 réalisations en club depuis le début de sa carrière. Mais voilà, la lumière est revenue lors de la 3e journée de Serie A.


On a retrouvé Trezegol

En marquant contre la Lazio à la 90e minute (2-0), Trezeguet est redevenu Trezegol. Quand on voit sa joie et le bonheur de ses coéquipiers pour ce deuxième but des Bianconeri, on imagine toute la frustration qu'il a dû emmagasiner lors de ces mois de doute. Et le déclic a visiblement bien eu lieu. La semaine passée, l'ancien Monégasque a marqué deux buts en quatre jours. Des buts à la Trezeguet. En renard des surfaces, toujours bien placé pour pousser le ballon au fond. Mais qui démontre que son sens incomparable du but est toujours bien là.


Séduire Domenech


Décomplexé, soulagé et avec un mental en hausse, le natif de Rouen a d'ailleurs livré un match plein dimanche avec des courses en profondeur, une entente naissante avec Diego, le nouveau chef d'orchestre bianconero, et une frappe détournée in-extremis par Viviano, le portier de Bologne. Son opération aux deux genoux le 23 septembre 2008 est bien à mettre au rang des mauvais souvenirs. Il a retrouvé son physique. Et son instinct de tueur s'occupe du reste. "Je me sens bien. Je me sens mieux mentalement et physiquement. Ça explique ma bonne période", reconnait le Français.


Une forme ascendante qui change la donne au sein de la Vieille Dame. Si au début de la saison le duo Amauri-Iaquinta était privilégié par Ciro Ferrara pour animer l'attaque turinoise, Trezeguet est redevenu un titulaire en puissance. Mercredi contre le Bayern Muncih à l'Allianz Arena, il devrait d'ailleurs avoir les faveurs de l'entraîneur transalpin et être préféré à Amauri, qui n'a pas trouvé le chemin des filets depuis cinq mois, ou à Alessandro Del Piero, qui revient tout juste de blessure. Ça tombe bien car un certain Raymond Domenech sera dans les tribunes en Allemagne pour superviser les Français. Une belle occasion de montrer toutes ses qualités et de convaincre le sélectionneur qui communiquera le lendemain la liste pour les rencontres face aux Iles Féroé et à l'Autriche.


Trezeguet, non convoqué depuis le 26 mars 2008 et qui avait annoncé la fin de sa carrière internationale, a ouvert la porte aux Bleus ce week-end. Sur le plateau de Stade 2, il a fait un appel du pied au patron de l'équipe de France. "Je pourrais oublier certaines choses", a-t-il avoué avant d'ajouter : "Si l'entraîneur décide que je peux être utile à l'équipe de France, je suis prêt à relever le défi. Même si je pense qu'ils n'ont pas besoin de moi." Mettre le ballon au fond des filets contre le Bayern pour la première fois sur la scène européenne depuis le 7 mars 2006 serait la manière idéale de démontrer le contraire...