"On paye pour apprendre"

Voir le site Téléfoot

L'OM regarde devant
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-09-16T06:04:03.000Z, mis à jour 2009-09-16T06:04:03.000Z

Pour Mamadou Niang, l'OM n'a pas à "rougir de sa défaite" face au Milan AC (1-2), mardi. Le capitaine marseillais croit toujours à la qualification pour les huitièmes de finale. Il explique ainsi que Marseille "peut aller gagner à San Siro ou à Madrid".

MAMADOU NIANG, une défaite en ouverture de la Ligue des champions est-elle rédhibitoire ?


M.N. : Non, il y a deux ans, Liverpool avait perdu son premier match (1-0 à Anfield contre l'OM, ndlr). Et malgré tout, les Anglais étaient arrivés à se qualifier pour les huitièmes de finale en terminant premiers de la poule. Tout est donc possible. Je sens que l'on a les moyens de passer cette première phase. On peut par exemple aller gagner à San Siro et à Madrid.


Malgré la défaite, pensez-vous que l'OM monte en puissance au fil des matches ?


M.N. : Oui, on avance malgré les petites erreurs que l'on commet encore. Mais on a toute une saison pour travailler ça. On n'a pas à rougir de notre prestation contre Milan car on a fait un bon match. C'est au niveau de la concentration que l'on a été moins bon que Milan. On a des regrets mais c'est encourageant pour la suite.


N'est-ce pas rageant de prendre le second but milanais alors que vous maîtrisiez la rencontre ?


M.N. : Bien sûr que c'est rageant. En plus, on était pourtant prévenu que le haut niveau ne pardonnait pas. On paye pour apprendre. Tout le monde est déçu. On voulait vraiment faire quelque chose contre cette équipe milanaise.


La qualification pour les huitièmes de finale s'est déjà éloignée pour l'OM ?


M.N. : Il reste cinq matches. Il ne faut donc pas perdre. A nous de voir ce qui n'a pas bien fonctionné. Et corriger tout ça pour la suite de la saison.