Dans l'actualité récente

Klose, Gerrard, Milito, Toni... Ils ont décidé de prendre leur retraite en 2016

Voir le site Téléfoot

error
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-12-28T14:58:20.813Z, mis à jour 2016-12-28T16:07:55.722Z

Comme Fernando Cavenaghi qui l'a annoncé ce mercredi, de nombreux joueurs ont choisi de stopper leur carrière de footballeur en 2016. Tour d'horizon.

Une fin d’année est toujours l’occasion de faire un bilan des 365 derniers jours écoulés. On vante les succès, on déplore les déceptions. C’est également un moyen d’évoquer les joueurs qui ont décidé d’arrêter et raccrocher les crampons. Robert Pirès a tenté un « revival » en Inde avant de stopper en février 2016. D’autres noms ont décidé de quitter les terrains.

Fernando Cavenaghi

C’est la dernière retraite en date. L’Argentin, qui a évolué à Bordeaux, l’a annoncé sur le site de River Plate, son club formateur. « Je suis vraiment heureux et fier d’avoir réalisé ce rêve d’enfant qui m’a tenu en haleine durant toute mon enfance. Même dans le meilleur des rêves, jamais je n’aurais imaginé vivre tant de choses émouvantes et spéciales dans ma vie. » Sa carrière a été marquée par plusieurs titres dont la Copa Libertadores en 2015 et un titre de champion de France à Bordeaux. Il a souvent été comparé à Batistuta. Un statut difficile à assumer parfois pour cet attaquant à la carrière en dents de scie.

Steven Gerrard

L’un des derniers souvenirs de Steven Gerrard est une perte de ballon et une chute. En 2014, Liverpool est en lice pour un titre de champion et son maestro fait une erreur contre Chelsea. Fatal. Les Reds ne seront pas champions. Pourtant, pendant des saisons entières, il aura été le maître à jouer de cette équipe. Un joueur aussi élégant qu’efficace, aussi discret qu’indispensable. Après 710 matches à Liverpool et une aventure américaine, Gerrard a décidé de prendre sa retraite. Il restera l’homme de la finale renversante de 2005 en Ligue des Champions. Il restera le capitaine de Liverpool. Toujours.

Miroslav Klose

Auteur de 16 buts en quatre phases finales de Coupe du Monde, Miroslav Klose est rentré dans l’histoire. Sa réputation, il la doit à la sélection. Sérial buteur avec la Mannschaft, il a toujours répondu présent (71 buts e, 137 sélections) et a terminé de la plus belle des manières en remportant la Coupe du Monde avec l’Allemagne. En club, il a remporté deux titres de champions d’Allemagne avec le Bayern et une coupe d’Italie avec la Lazio.

Diego Milito

Si Milito a marqué des tonnes de but (près de 250), ceux de la fin de saison 2009/2010 sont les plus marquants et les plus importants. En quelques semaines, avec l’Inter, il met le but de la victoire finale de la Coupe d’Italie, celui qui assure le titre en Serie A et le doublé en finale de la Ligue des Champions. C’est l’homme de base de l’Inter de José Mourinho, mais n’apparaît même pas sur la liste des joueurs en lice pour le Ballon d’Or. Il prend sa retraite à l’âge de 37 ans après une carrière bien remplie (Racing, Geno, Inter).

Alex

Des clubs prestigieux (PSV, Milan, Chelsea ou PSG). Un défenseur rugueux. Et buteur. Alex aura traumatisé une génération entière d’attaquants. Le Brésilien aura su aussi marquer de nombreux buts grâce à une frappe très puissante et un bon jeu de tête. Il a pris sa retraite en décembre.

Javier Saviola

Il courrait partout. Il avait un sens du but prononcé. Par ses déplacements, ses appels et son efficacité, Javier Saviola aura mis au supplice de nombreuses défenses. Pourtant, sa carrière ne fut un long fleuve tranquille. Il a porté le maillot de Barcelone, Monaco (en remplacement de Morientes !), le Real, Benfica ou l’Olympiakos. À 34 ans et après environ 250 buts, il décide d’arrêter.

John Arne Riise

Les Français le connaissent bien. Riise s’est révélé à l’AS Monaco. Champion de France avec l’ASM de Trezeguet, Barthez, Giuly en 1999/2000, le Norvégien part à Liverpool en 2001. Il va devenir un élément important des Reds remportant la Ligue des Champion en 2005. Il a ensuite évolué à la Roma et à Fulham avant de retourner en Norvège. Il a pris sa retraite en juin.

Nemanja Vidić

Capitaine du Manchester United de Sir Alex Ferguson, Vidic aura remporté cinq titres de champion d’Angleterre. Formidable relanceur, doué dans les duels et buteur à l’occasion, il apparaît comme une pièce maîtresse du dispositif de United. Révélé à l’Étoile rouge de Belgrade, il finit sa carrière à l’Inter après de nombreuses blessures.

Luca Toni

Il a beaucoup baroudé. De Palerme à Vérone en passant par la Juventus ou le Bayern Munich, Luca Toni a marqué partout où il est passé. Son palmarès compte une Coupe du monde (2006) et un championnat d’Allemagne (2008). Il a été meilleur partout avec la Fiorentina, le Bayern ou Vérone. Même si ses passages dans les clubs ont été rapides, il reste l’un des meilleurs buteurs des années 2000-2010 (22 ans de carrière !).

Alvaro Recoba

Recoba fait partie de ses joueurs dont l’amour qu’on leur porte dépasse la raison. L’Uruguayen n’a pas eu la carrière qu’il aurait pu avoir. Ses adieux sont passés un peu inaperçus en Europe. Pourtant avec l’Inter, il aura marqué toute une époque. Ses gestes techniques, sa qualité de passe et ses corners rentrant (dans le but) ont fabriqué une légende. Pas étonnant, qu’en Uruguay, il soit considéré comme une légende.