Le pari risqué de Southgate avec la jeunesse anglaise

Voir le site Téléfoot

Rashford à l'entrainement
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-11-14T16:18:42.178Z, mis à jour 2017-11-14T16:38:49.346Z

Face au Brésil, le sélectionneur de l'Angleterre va de nouveau aligner une équipe avec beaucoup de très jeunes joueurs. Gareth Southgate veut s'appuyer sur les pépites anglaises pour bâtir son groupe et enfin mener les Three Lions à un titre. Une stratégie osée qui suscite un peu d'inquiétude outre-Manche.

L'Angleterre et ses paradoxes footballistiques. Officiellement, c'est dans ce pays que ce sport est né à la fin du XIXe siècle (même si les sources historiques relèvent aussi des racines en Italie, en Grèce, dans le monde romain et même en Chine). Pourtant, en 22 compétitions majeures (13 Mondiaux et 9 Championnats d'Europe des nations), les Three Lions n'ont gagné qu'une Coupe du monde. C'était en 1966. Gareth Southgate, leur entraîneur actuel, n'était même pas né...

Après Hodgson et Allardyce, Southgate relance l'Angleterre


Nommé à la tête de la sélection après l'échec cuisant de Roy Hodgson à l'Euro 2016 (élimination en 8es devant l'Islande) et le règne de deux mois de Sam Allardyce (démissionnaire après un seul match, alors qu'il était empêtré dans une affaire de corruption), Gareth Southgate, qui s'est occupé des Espoirs pendant trois ans avant de relever ce challenge, peut s'appuyer sur un premier bilan flatteur.

Avec lui, l'Angleterre s'est qualifiée pour le Mondial 2018 en ne perdant pas un match durant les éliminatoires (8 victoires - dont une avec Allardyce - et 2 nuls). Son équipe n'a concédé que deux revers, l'un en amical en Allemagne en mars (1-0) et l'autre en France, toujours en amical, en juin (3-2). Southgate a aussi décidé de puiser dans le riche vivier de jeunes Anglais. Cette tentation est compréhensible, car dans les sections de jeunes, les Anglais sont brillants.

Cinq titres et une finale en deux ans chez les jeunes


Ces deux dernières années, si l'Angleterre A a peiné, chez les jeunes, elle a réalisé un carton. Les Anglais ont ainsi remporté le Tournoi de Toulon (U20) en 2016 et en 2017, la Coupe du monde des U17 en 2017, la Coupe du monde des U20 en 2017, l'Euro U19 en 2017, et ils ont aussi été finalistes de l'Euro U17 en 2017. Bien assez pour convaincre Gareth Southgate d'intégrer les jeunes dans sa sélection. Le coach a déjà prévenu : il a conscience des risques, mais il est prêt à tenter le coup et à donner aux espoirs des Three Lions leur chance en Russie.

L'opération a déjà commencé. Le 10 novembre, en amical, Southgate a profité de l'absence de plusieurs titulaires habituels pour lancer les jeunes Jordan Pickford, Ruben Loftus-Cheek et Tammy Abraham contre l'Allemagne. Le résultat a été probant (0-0 face aux champions du monde en titre). Loftus-Cheek, le milieu de terrain de Chelsea prêté à Crystal Palace, a notamment été excellent. Il devrait être titularisé encore face aux Brésiliens, au même titre que Marcus Rashford, qui fait presque figure d'ancien parmi les jeunes Anglais. D'autres devraient apparaître contre le Brésil comme Lewis Cook et le prometteur Dominic Solanke, meilleur buteur du Mondial U20 2017, qui commence à gagner la confiance de Jürgen Klopp à Liverpool.

Une équipe de jeunes aux commandes en Russie ?


Malgré son potentiel, notamment dans les années 2000, l'Angleterre n'a jamais trouvé la bonne formule pour figurer parmi les meilleures nations du monde. L'amalgame entre joueurs d'expérience et joueurs en devenir n'a pas fonctionné. Avec la retraite internationale de Wayne Rooney cet été, ce rêve s'est définitivement envolé, alors que les Three Lions disposaient d'équipes extrêmement talentueuses sur le papier pendant des années (Cole, Terry, Ferdinand, Barry, Beckham, Lampard, Gerrard, Carrick, Lennon, Walcott, Rooney, Owen, Defoe...).

Lors du dernier Euro, Roy Hodgson n'avait pas eu plus de réussite avec son équipe de joueurs jeunes mais peu expérimentés comme Alli, Stones, Sterling, Barkley, Rashford et Kane. Alors, avec Gareth Southgate, un nouveau pari est tenté avec l'incorporation de très jeunes joueurs. L'heure est encore aux tâtonnements. C'est à cela que servent les matches internationaux qui précèdent les grands rendez-vous. Mais si l'expérimentation est concluante, alors l'Angleterre pourrait afficher un visage étonnamment juvénile en Russie. Avec le risque, toujours, d'un échec. Mais si les A imitent leurs cadets des U17, U19 et U20, cette sélection pourrait faire des étincelles dans sept mois.

en savoir plus : Equipe d'Angleterre de Football