La parole aux coiffeurs

Voir le site Téléfoot

La parole aux coiffeurs
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-06T05:24:00.000Z, mis à jour 2010-04-06T05:24:00.000Z

Barcelone et Arsenal abordent le quart de finale retour (2-2 à l'aller) de C1 diminués. Certaines absences apparaissent préjudiciables, d'autres seront compensées par le talent des habituels remplaçants. Zoom sur des coiffeurs qui seront l'espace d'un soir de gala plus que des options de secours.

BARCELONE


Puyol => Marquez. Gros point noir pour le Barça, l'absence de sa charnière centrale Pujol-Piqué. L'emblématique capitaine des Blaugrana est suspendu après son expulsion sévère du match aller et devrait être suppléé par Rafael Marquez. Le Mexicain n'est pas dans la forme de sa vie. Cette saison, il n'a débuté que cinq rencontres en Liga et n'a jamais dégagé une extrême sérénité.


La parole aux coiffeurs

Pique => Milito. Celui que la presse catalane considère comme le douzième homme se tient prêt au combat. Alors que sa carrière aurait pu s'arrêter subitement en demi-finale de la C1 en 2008 face à Manchester United, Milito a repris la compétition lors du dernier automne. L'Argentin retrouve peu à peu ce qui a fait sa force : sa combativité sans faille. Pep Guardiola sait qu'il peut compter sur le petit frère de Diego. Milito a assez perdu du temps et compte bien sur cette inattendue exposition face à Arsenal pour se rappeler au bon souvenir du Camp Nou.


Iniesta => Busquets. L'un des deux maîtres à jouer du Barça pointera en tribune. Mais Sergio Busquets a démontré à l'aller qu'il avait les épaules pour épouser le costume d'Iniesta. Bien sûr, il n'a pas la précision chirurgicale du génie catalan mais il compense par une belle activité. Lors du récital des Blaugrana durant les vingt premières minutes à l'Emirates Stadium, Busquets n'a pas fait tâche, bien au contraire. Au milieu, le Barça a de la réserve.


Ibrahimovic => Bojan ou Henry. Avec Puyol, il s'agit sans doute de l'absence la plus préjudiciable pour Barcelone. D'abord parce qu'Ibrahimovic a marqué les esprits à l'aller avec un doublé. Ensuite parce que son suppléant n'a pas la carrure pour faire oublier le Suédois. Oui Bojan est un pur buteur, déjà huit cette saison, dont deux samedi, alors qu'il sort le plus souvent du banc. Mais son impact dans le jeu reste mineur. Quant à Thierry Henry, sa situation ne cesse de se détériorer en Catalogne. Transparent lors de son entrée en jeu à l'aller, il ne cesse de se faire tancer par la presse espagnole qui stigmatise son manque d'implication. "Gêné aux tendons d'Achille", selon Pep Guardiola pour expliquer l'absence de l'attaquant français face l'Athletic Bilbao en Liga (4-1), Henry, s'il est aligné face à Arsenal, jouera très gros.


ARSENAL


La parole aux coiffeurs

Gallas => Campbell. A l’aller, Arsène Wenger a joué avec le feu et s'est brûlé. William Gallas, qui revenait tout juste de blessure, a rechuté et sera désormais out jusqu'à la fin de saison. Logiquement, c'est Sol Campbell qui devrait combler le vide laissé par le Français. Mais l'enchaînement des matches reste difficile à supporter pour les vieilles jambes du vétéran de 36 ans. La largeur de la pelouse catalane ne devrait pas le favoriser. "Le terrain du Camp Nou est énorme et il faudra être au top. Physiquement, j'espère qu'il aura récupéré de la rencontre de samedi", s’inquiète Wenger.


Fabregas => Denilson. Arsenal a perdu son capitaine pour la fin de saison. Un guide sans lequel Arsenal n'a jamais remporté un match à l'extérieur en Ligue des Champions. Logiquement, Alexandre Song devait le suppléer dans l'entrejeu. Mais le Camerounais, touché aux adducteurs ce week-end, a déclaré forfait à son tour. C’est donc Denilson qui devrait être aligné dans l’entrejeu. Le Brésilien n'a ni le rayonnement, ni l'autorité, ni le coup d'oeil de l'Espagnol mais il compense par son activité. Efficace dans le rôle de l'essuie-glace, il pèche dans le jeu long.


Arshavin => Walcott ou Eboué. Sur la lancée de son entrée en jeu décisive à l'aller (un but), Theo Walcott pourrait débuter ce mardi. Moins fin technicien qu'Arshavin, il joue sur sa vitesse et sa percussion pour influer sur le sort d'un match. Mais Wenger aime le faire rentrer en fin de rencontre. Quand la défense adverse est déjà usée, les qualités de Walcott n'en sont que plus décisives. Dans cette optique, l'Alsacien pourrait lui préférer Emmanuel Eboué moins explosif mais davantage impliqué sur les tâches défensives.