Paulinho, de paria à idole

Voir le site Téléfoot

RTX3U6JM
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2017-12-22T14:07:22.696Z, mis à jour 2017-12-22T14:57:09.136Z

Moqué à son arrivée en Catalogne cet été, le Brésilien a fait taire les critiques en multipliant les prestations convaincantes avec le maillot blaugrana. Le solide milieu aura son mot à dire samedi lors du Clasico.

Quoi de plus beau, en cette période de fêtes, qu'un joli conte de Noël ? L'histoire de Paulinho est belle. Lui, le puissant milieu, robuste (1,81m, 81kg), raillé, moqué à son arrivée à Barcelone cet été, en provenance du club chinois de Guangzhou Evergrande contre 40 millions d'euros. Pour les fans, les "spécialistes", le Brésilien - très physique, peu technique - ne pouvait pas coller avec le jeu lécher, fait de possession, si caractéristique du Barça. Les Socios désiraient Marco Verratti. Ils ont eu Paulinho. Ajoutez à cela, la perte de Neymar et il n'en fallait pas plus pour agiter un mercato estival rapidement qualifié de raté.

Paulinho, le buteur

Plus de quatre mois après son arrivée, le "Petit Paul" a cloué le bec à tous ses détracteurs. Oui, l'international auriverde (46 sélections, 11 buts) a retourné l'opinion en sa faveur et s'est mis les fans dans sa poche, à force d'enchaîner les prestations convaincantes lors de ses apparitions. En plus de son apport défensif, Paulinho s'est révélé être une arme efficace dans la surface adverse. Entré en jeu à Getafe lors de la quatrième journée, il inscrit le but de la victoire (2-1), alors que le Barça était mal embarqué. Depuis, il a enchaîné les buts : six réalisations en Liga, alors qu'il n'a été titulaire qu'à huit reprises, avec notamment un doublé dimanche dernier face au Deportivo La Corogne (4-0). L'ancien des Corinthians est aujourd'hui le troisième meilleur buteur du club en Liga, derrière Messi (14 buts) et Suarez (9 buts) s'il vous plaît. 


RTX3U6JM


Certes, Paulinho a un profil totalement différent des Iniesta ou encore Rakitic. Son truc à lui, c'est le physique. Un bagarreur qui manquait certainement dans l'entrejeu catalan. Pour un milieu défensif, il se projette beaucoup vers l'avant et 84% de ses tirs sont effectués dans la surface adverse. Au fil des matches, il est devenu une arme précieuse dégainée par Ernesto Valverde. Lors d'un entretien accordé au quotidien sportif Mundo Deportivo le joueur de 29 ans est revenu sur son rêve barcelonais : "Je peux qu'être reconnaissant de vivre cette vie et cette carrière. C'est un grand défi dans ma carrière de revêtir le maillot de l'un des plus grands clubs du monde. Je ne peux rien demander de plus". L'enfant de São Paulo entend ainsi poursuivre son conte de Noël et pourquoi pas offrir au Barça une victoire chez l'ennemi juré du Real Madrid.