Pays-Bas - Argentine : (Re)découvrez la séance de tirs au but, les déclarations et les statistiques de la rencontre

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-10T08:46:00.000Z, mis à jour 2014-07-10T08:51:19.000Z

Mercredi soir, l'Argentine a décroché son billet pour la finale de la Coupe du Monde, en venant à bout des Pays-Bas au terme de la séance de tirs au but. Découvrez-la en vidéo, avec plusieurs réactions, et des statistiques qui prouvent que cette demi-finale n'était pas comme les autres.

Après une demi-finale riche en buts mardi soir entre l'Allemagne et le Brésil, celle opposant les Oranje à l'Albiceleste a été plus terne. Les occasions ont été rares, et devant un tel spectacle, il est possible que vous ayez raté la séance de tirs au but. Après l'avoir remportée face au Costa Rica, la bande à Van Gaal a-t-elle réussi le même exploit face à l'Argentine ?

Le spectacle n'était pas au rendez-vous
Mercredi soir, l'Arena Corinthians de Sao Paulo n'a pas été le théâtre d'une rencontre riche en émotions. Les deux équipes ont longtemps fait jeu égal, sans parvenir à trouver la faille. En première période, pas grand-chose à se mettre sous la dent, si ce n'est un coup-franc botté par Messi, capté sans grande difficulté par Cillessen. A noter une petite folie du gardien batave, qui s'est permis d'humilier Gonzalo Higuain dans sa surface de réparation. Au retour des vestiaires, même son de cloche. Le spectacle n'est toujours pas au rendez-vous. L'attaquant de Naples tente une reprise de volée, mais le cuir ne trouve pas le cadre (75ème). En fin de match, tout semble cependant s'emballer. Arjen Robben déboule dans la surface, et a la balle de la qualification au bout du pied. C'est sans compter sur un Mascherano des grands soirs, qui est l'auteur d'un sauvetage in-extremis.

► REVOIR L'HUMILIATION DE CILLESSEN SUR HIGUAIN
► REVOIR LE SAUVETAGE DE MASCHERANO

Tout se joue aux tirs au but
Lors de la prolongation, aucune équipe ne souhaite véritablement prendre de risque, et Oranje comme Argentins se contentent de faire déjouer l'adversaire. L'apport de sang neuf dans les rangs n'y change rien. De retour de blessure, Agüero fait son entrée sur la pelouse, mais ne trouve pas la faille. Les deux équipes doivent alors se départager lors de la fatidique séance de tirs au but. Sans Tim Krul, les Bataves peuvent-ils à nouveau réaliser l'exploit ? Certainement pas. Vlaar et Sneijder butent tour à tour sur un Romero des grands soirs. L'Argentine décroche son billet pour la finale.

«L'Argentine n'a pas vraiment mérité sa victoire »
Face à l'Argentine, le sélectionneur des Pays-Bas, Louis Van Gaal, n'a pas pu faire rentrer son atout pour la séance de tirs au but, Tim Krul. Et pour cause, il avait déjà effectué ses trois changements. Dans des propos rapportés par L'Equipe le futur entraîneur de Manchester United a avoué qu'il avait prévu de faire rentrer l'autre gardien : « Si j'avais pu le faire, je l'aurais fait. C'est ce que j'avais prévu. Malheureusement, j'avais déjà effectué mes trois changements en cours de match, donc ce n'était pas possible. » Quant à Arjen Robben, moins en vue ce mercredi soir qu'à l'accoutumée, il reste fier de son équipe : « L'Argentine n'a pas vraiment mérité sa victoire. C'est un match où il n'y a pas eu énormément d'occasions mais on s'est créé les meilleures opportunités. On n'a pas fait une bonne première période, on était fébriles. On a attendu la deuxième période pour chercher à jouer. A la fin, on avait l'impression que les Argentins n'attendaient qu'une chose, c'était que ça se termine aux tirs au but. Mais je suis fier de ce qu'a montré mon équipe dans ce tournoi. On est dans le final four, on a fait tout ce qu'on pouvait. La finale ? L'Allemagne a montré plus de choses que l'Argentine et j'ai beaucoup d'amis là-bas donc j'espère qu'elle l'emportera.»

Une demi-finale pas comme les autres
Après un mardi soir riche en buts avec la défaite 7-1 du Brésil face à l'Allemagne, beaucoup attendaient autant de spectacle à Sao Paulo. Mais pour la première fois dans l'histoire de la Coupe du Monde, la demi-finale a accouché d'un 0-0 (Opta). Et pour cause, Lionel Messi n'a touché qu'un seul ballon dans la surface, tandis que Robben en a touché six. Le Batave a d'ailleurs réalisé la première frappe cadrée de son équipe à la 99ème minute. Voilà qui peut expliquer le peu de spectacle offert par les deux équipes.

Quoi qu'il en soit, l'Argentine disputera sa cinquième finale de Coupe du Monde dimanche soir face à l'Allemagne.