Pays-Bas-Costa Rica : les 3 raisons de parier sur les Ticos

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2014-07-05T12:42:00.000Z, mis à jour 2014-07-05T16:09:55.000Z

Ce samedi soir, le Costa Rica va poursuivre sa folle Coupe du Monde en boutant hors de la compétition une nouvelle nation majeure de l'Europe. La rédaction de Téléfoot.fr, avec Opta, vous explique pourquoi les Ticos vont dominer les Oranje, en trois raisons.

La compétition avance et le nombre de participants s'égrène, mais les défenses à cinq survivent. Ce match entre les Pays-Bas et le Costa Rica, c'est un nouvel affrontement entre deux équipes qui jouent ainsi. Deux équipes dont le secteur offensif repose grandement sur l'explosivité d'un individu : Campbell pour les Costariciens, Robben pour les Néerlandais. Et si le premier volait la vedette au second ?


Campbell et Ruiz vont faire le spectacle

C'est le duo en forme que personne n'avait vu venir. Bryan Ruiz, le n°10 du PSV Eindhoven, et Joel Campbell, l'ancien attaquant de Lorient, qui évoluera avec Arsenal (à qui il appartient) la saison prochaine, forment les deux atouts offensifs de ce Costa Rica à la réputation plutôt défensive. Les deux hommes se trouvent les yeux fermés, et ont inscrit trois des cinq réalisations de leur sélection dans ce Mondial. Leur vitesse en contre-attaque peut surprendre l'arrière-garde hollandaise, pas vraiment sur ses gardes depuis quatre matches. Ruiz a l'avantage de connaître plusieurs de ses adversaires, qu'il défie régulièrement en dans le championnat hollandais, à l'instar de De Vrij et Blind.


La défense à cinq prendra le meilleur sur Robben

Comme souvent chez les Oranje, c'est devant que ça se passe. Pour museler Van Persie et surtout Robben, l'homme clef de cette sélection, les défenseurs costaricains n'auront d'autres choix que de les suivre à la trace. Avoir trois défenseurs centraux permet à l'entraîneur du Costa Rica de pratiquer un marquage assez strict sur l'intenable néerlandais. Point fort de la sélection costaricaine avec seulement trois buts encaissés (jamais plus d'un par match), c'est une nouvelle fois de ce secteur de jeu que devrait dépendre le sort des Ticos dans ce Mondial.


Keylor Navas tient la baraque

Comme nombre de portiers lors de ce Mondial, Keylor Navas profite de son séjour au Brésil pour se mettre en évidence. Grand artisan du parcours des Ticos, il devrait avoir l'occasion de briller ce soir encore. Pas très grand (1,85 m) pour son poste par rapport aux stars de la spécialité, mais doté d'excellents réflexes, d'un sang-froid irréprochable dans les moments-clé et d'un courage précieux dans les duels, ce gardien de 27 ans devrait quitter Levante la saison prochaine pour un club plus huppé. Evalué à 10 millions d'euros, l'affaire en vaut la chandelle.


La rédaction de Téléfoot.fr parie sur une victoire 2-1 du Costa Rica face aux Pays-Bas. Avec une cote à 6,5 contre 1 pour ce résultat, une mise de 10€ vous rapporterait 65€.



pariez 2


Pour le match Pays-Bas-Costa Rica, notre partenaire PMU.fr vous offre jusqu'à 250 euros pour toute nouvelle ouverture de compte. Rendez-vous sur pmu.fr pour parier sur ce quart de finale de la Coupe du Monde 2014.